International
URL courte
Opération de reprise de la ville d'Abou Kamal (25)
24911
S'abonner

L’artillerie utilise des munitions de précision contre les terroristes en Syrie. Selon une vidéo diffusée sur internet, des projectiles guidés par laser sont tirés par des drones volants.

Une vidéo montrant un drone russe qui tire sur les positions des terroristes dans la ville syrienne d’Abou Kamal et ses environs a été mise en ligne samedi, veille de la Journée russe des troupes balistiques et de l’artillerie.

Les commentateurs notent l’efficacité des frappes effectuées par le drone qui détruisent des dépôts de munitions, des postes de tir et des véhicules de terroristes en faisant de faibles dégâts aux bâtiments voisins.

La précision de tir est un avantage des mines et projectiles guidés. A la différence de l’aviation, qui utilise des bombes dont le poids varie entre 250 et 1.500 kg, les munitions guidées pèsent entre 6,5 et 11 kg ce qui rend les tirs d’artillerie plus précis.

Sur certaines séquences, on voit des inscriptions en russe apparaître en haut à gauche de l’écran. Elles laissent supposer que le drone est muni d’un système de guidage par laser. Pour l’instant, le modèle du drone utilisé est inconnu, mais plusieurs internautes ont estimé que c’était le nouveau drone russe Orion.

Les drones Orion ont une autonomie de 24 heures. Ils sont capables de se déplacer à une vitesse allant jusqu'à 200 km/h et d'atteindre l'altitude de 7,5 kilomètres.

Dossier:
Opération de reprise de la ville d'Abou Kamal (25)

Lire aussi:

Des chercheurs alertent sur les «conditions épidémiques parfaites» créées par l’Homme
Et si les formes sévères du Covid-19 étaient liées à une carence en cette vitamine?
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Tags:
vidéo, drone, munitions guidées de précision, frappes, Orion, Journée des troupes balistiques et de l'artillerie russes, Abou Kamal, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook