Ecoutez Radio Sputnik
    Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe

    Le Président et le chef de l’armée du Zimbabwe: rencontre de la dernière chance? (images)

    © REUTERS / Stringer
    International
    URL courte
    Crise au Zimbabwe (13)
    0 40

    Robert Mugabe a rencontré dimanche le chef de la police et des responsables des forces armées du pays, a annoncé le Herald Zimbabwe.

    Le Président zimbabwéen Robert Mugabe a eu dimanche une entrevue avec des hauts gradés militaires, notamment le chef de la police et des responsables des forces armées du pays, a annoncé le Herald Zimbabwe.

    Le site du journal publie des photos de cette rencontre sur lesquelles on voit le Président serrer la main des généraux. Le Commissaire général de police du Zimbabwe, Augustine Chihuri, le Commissaire des prisons, Paradzai Zimondi, et le chef d'état-major de l'armée, le général Constantino Chiwenga, ont notamment pris part à cette entrevue.

    Selon des informations parues précédemment, c'est la deuxième rencontre en quelques jours entre le Président et le commandement de la police et des forces armées, la première remontant à jeudi. Le journal ne cite aucun détail sur ce nouvel entretien.

    Mercredi, l'armée zimbabwéenne a pris le contrôle du centre de la télévision à Harare et de la résidence du Président Mugabe. Ce dernier a confirmé lors d'un entretien téléphonique avec son homologue sud-africain, Jacob Zuma, qu'il était assigné à résidence par les militaires. Selon d'autres sources, l'épouse du Président, Grace Mugabe, considérée également comme le successeur potentiel de son époux à la tête du pays, a quitté le Zimbabwe, tandis que l'ex-vice-Président, Emmerson Mnangagwa, y est rentré après son éviction pour prendre la tête du gouvernement.

    Le Comité central du parti au pouvoir, ZANU-PF (Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique), a décidé dimanche de démettre Robert Mugabe, 93 ans, de ses fonctions de chef du parti, selon des sources proches de Reuters. La ZANU-PF a donné à Robert Mugabe jusqu'à lundi midi (10h00 GMT) pour démissionner de la présidence du pays. S'il refuse, une procédure de destitution sera engagée à son encontre, a ajouté Reuters, se référant à une résolution du parti. Grace Mugabe a été écartée de tous ses postes au sein du parti.

    La situation à Harare reste calme, des patrouilles militaires et des véhicules blindés stationnent dans les rues et les routes menant aux principaux bâtiments gouvernementaux sont bloquées.

    Dossier:
    Crise au Zimbabwe (13)

    Lire aussi:

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    rencontre, Zanu-PF, Paradzai Zimondi, Augustine Chihuri, Constantino Chiwenga, Grace Mugabe, Emmerson Mnangagwa, Robert Mugabe, Jacob Zuma, Harare, Zimbabwe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik