International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2017) (110)
10243
S'abonner

L’Onu demande aux parties du conflit syrien de mettre un terme à leurs pilonnages de quartiers résidentiels qui causent la mort de civils, a déclaré à Sputnik le Coordonnateur résident de l’ONU et Coordonnateur de l’action humanitaire en Syrie, Ali Al-Zaatari.

Alors que les bombardements de certaines villes se multiplient, le Coordonnateur résident de l'Onu et Coordonnateur de l'action humanitaire en Syrie, Ali Al-Zaatari, a appelé les parties du conflit syrien à cesser de pilonner les habitant civils.

«L'Onu demande de cesser immédiatement le feu, d'ouvrir des couloirs humanitaires pour évacuer les blessés, les malades, les personnes âgées et les enfants des zones où les hostilités se déroulent et aussi d'assurer la livraison d'aide humanitaire à la population dans le besoin», a déclaré à Sputnik M. Al-Zaatari.

Il a indiqué que des informations sur les pertes civiles dans des pilonnages lui parvenaient chaque jour, surtout de Damas et de sa banlieue est. Pour cette même raison, des écoles ferment, le fonctionnement des hôpitaux est entravé.

Deux personnes ont été tuées dimanche à Damas dans un pilonnage au mortier de quartiers du centre. La frappe de missiles sur une minoterie de la ville de Homs a coûté la vie à 12 personnes et en a blessé une trentaine d'autres.

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2017) (110)

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La Syrie promet d'abattre tout avion violant son espace aérien
Les USA simulent une frappe nucléaire contre la Russie, un sénateur russe réagit
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
conflit syrien, civils, population, pilonnage, bombardements, ONU, Homs, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook