Ecoutez Radio Sputnik
    Robert Mugabe

    Robert Mugabe fait fi de l'ultimatum qui lui enjoint de quitter le pouvoir

    © REUTERS/ Philimon Bulawayo
    International
    URL courte
    324

    En dépit de l'ultimatum lancé par le parti au pouvoir au Zimbabwe, le Président du pays Robert Mugabe n'a pas annoncé sa démission lors d'une longue allocution télévisée qu'il a donnée ce dimanche.

    Le Président zimbabwéen Robert Mugabe, 93 ans, n'a pas annoncé son départ lors de son allocution de vingt minutes qu'il a faite ce dimanche et qui a été diffusée en direct à la télévision nationale, restant ainsi sous le coup de l'ultimatum de son parti, l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (ZANU-PF), qui exige qu'il démissionne avant lundi.

    M.Mugabe a souhaité présider le prochain Congrès de la ZANU-PF en décembre, malgré le fait qu'il avait été démis de la présidence de cette formation.

    La ZANU-PF a antérieurement donné à Robert Mugabe jusqu'à lundi midi (10h00 GMT) pour démissionner de la présidence du pays sous peine de procédure de destitution.

    Mercredi dernier, l'armée zimbabwéenne a annoncé avoir pris le pouvoir dans le pays dans le cadre d'une action ciblée visant des «criminels» entourant le Président Robert Mugabe, assurant que le dirigeant et sa famille étaient «sains et saufs».

    Selon les médias, l'armée a pris le contrôle du centre de la télévision à Harare et de la résidence du Président Mugabe. Ce dernier a confirmé lors d'un entretien téléphonique avec son homologue sud-africain, Jacob Zuma, qu'il était assigné à résidence par les militaires.

    Lire aussi:

    Zimbabwe: le parti au pouvoir nomme son candidat à la présidence en remplacement de Mugabe
    Crise au Zimbabwe: le Président Mugabe est-il toujours une partie du conflit?
    Le déclin de l'«ère Mugabe»
    Tags:
    allocution télévisée, démission, Zanu-PF, Robert Mugabe, Zimbabwe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik