Ecoutez Radio Sputnik
    La Terre

    «L'actuel secteur spatial de l'Ukraine n'est qu'une ombre blême de ce qu'il était»

    © NASA.
    International
    URL courte
    5132

    Un académicien russe a commenté pour la chaîne RT les propos de Piotr Porochenko qui a affirmé que l'Ukraine maintenait «ses positions de puissance spatiale».

    Andreï Ionine, membre correspondant de l'Académie russe d'études spatiales Tsiolkovski, a critiqué à l'antenne de la chaîne RT la déclaration du Président ukrainien Piotr Porochenko qui a indiqué que son pays avait enregistré de grands succès dans le domaine de l'exploration de l'espace et qu'il restait une «puissance spatiale».

    «Tout ce que l'Ukraine possède aujourd'hui n'est que l'héritage de l'Union soviétique. Depuis la désagrégation de celle-ci, l'Ukraine n'a fait que perdre. L'actuel secteur spatial de l'Ukraine n'est qu'une ombre blême de ce qu'il était en 1991. L'aérospatiale ukrainienne ne pouvait avoir d'avenir qu'en étroite coordination avec les programmes spatiaux russes. Or, dès 1992, l'Ukraine a commencé à s'isoler dans tous les secteurs», a-t-il constaté.

    Andreï Ionine a confirmé que l'Ukraine réalisait actuellement plusieurs petits projets en commun avec ses partenaires occidentaux, mais qu'il n'était pas question d'un développement intégral de son secteur aérospatial.

    «Toute seule, l'Ukraine ne pouvait avoir aucun avenir, il ne faut pas se faire d'illusions. Les partenaires vers lesquels elle s'est tournée depuis 1992, ce sont les États-Unis et l'Union européenne. Mais il est évident que ceux-ci n'ont jamais voulu de l'aéronautique ou de l'aérospatiale ukrainienne […] Aujourd'hui, l'Ukraine réalise avec eux de petits projets. Par exemple, avec l'UE, le plus petit étage de la plus petite fusée européenne Vega. Elle fait quelque chose pour les Américains, mais pour des sociétés privées. Par conséquent, l'Ukraine est une puissance spatiale rien que formellement», a-t-il expliqué.

    Piotr Porochenko a écrit ce dimanche sur Facebook que l'Ukraine confirmait avec succès ses «positions de puissance spatiale» et que son pays était largement engagé dans des programmes internationaux d'exploration de l'espace.

    Lire aussi:

    Juncker remet l'Ukraine à sa place
    Porochenko compte surmonter les obstacles sur le chemin de l’Union européenne
    «Personnellement, je ne vois pas en rose l’avenir de l’Ukraine»
    Tags:
    exploration de l'espace, lanceur Vega, Facebook, Inc, chaîne de télévision russe RT, Union européenne (UE), Constantin Tsiolkovski, Piotr Porochenko, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik