Ecoutez Radio Sputnik
    Logo du FBI

    Le FBI prononce son verdict sur les «liens russes» de Trump

    © AFP 2017 Mandel Ngan
    International
    URL courte
    19632

    Le FBI et le département de la Justice des États-Unis n’ont pas réussi à confirmer l’authenticité des allégations tirées du «dossier Trump» selon lesquelles l’entourage du Président américain serait lié au gouvernement russe.

    L'United States House Permanent Select Committee on Intelligence a demandé, en août 2017, au FBI et au département de la Justice d'examiner l'authenticité des informations exposées dans le soi-disant dossier Trump, rédigé principalement en juin 2016 et lors de la campagne présidentielle aux États-Unis.

    Or, les enquêteurs ne sont pas parvenus à établir un lien quelconque «entre le gouvernement russe et la campagne présidentielle de Donald Trump», relate le magazine The Washington Examiner, se référant aux résultats de l'enquête préalable.

    Le dossier en question, qui aurait été payé avec l'argent de la campagne d'Hillary Clinton, indique notamment que «le gouvernement russe a recueilli des informations compromettantes au sujet de Trump» et que «le Kremlin a été impliqué dans le soutien de sa campagne». À son tour, M. Trump a catégoriquement nié toutes les accusations et a qualifié l'enquête du FBI de «chasse aux sorcières».

    Le Congrès américain mène une enquête sur la prétendue «ingérence russe» dans l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis remportée par Donald Trump. De son côté, le FBI a lancé sa propre enquête. Les médias américains publient régulièrement, se référant à des sources non citées, des informations sur des contacts de l'équipe de campagne de Donald Trump avec des fonctionnaires et des hommes d'affaires russes.

    La Russie a auparavant, et à plusieurs reprises, nié toute tentative d'exercer une influence sur les élections dans n'importe quel pays du monde, Dmitri Peskov ayant qualifié ces allégations d'«absolument infondées».

    Lire aussi:

    Poutine: l'enquête sur «l'ingérence russe» aux USA témoigne d'une lutte de pouvoir interne
    Trump «intimidé» par Poutine? Le Kremlin réagit
    Trump pourrait être «intimidé» par Poutine, selon l’ex-chef de la CIA
    Tags:
    dossier Trump, ingérence, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik