International
URL courte
0 16
S'abonner

Le créateur japonais des robots-musiciens Z-Machines, Kenjiro Matsuo, envisage désormais de se consacrer à un nouveau projet visant à assembler des drones musicaux dotés d’une intelligence artificielle.

En 2013, le créateur Kenjiro Matsuo, âgé alors de 51 ans, a assemblé des robots capables de jouer de divers instruments de musique à l'aide d'un logiciel programmé à l'avance, comme des poupées mécaniques.

Or, le Japonais compte désormais créer «quelque chose de radicalement différent», a-t-il confié à Sputnik lors d'une interview dans son studio «Invisible Designs Lab», à Tokyo.

«Je voudrais créer de nouveaux robots et utiliser une intelligence artificielle pour composer de la musique. C'est-à-dire que j'envisage d'assembler tout cela de sorte que le logiciel compose lui-même de la musique et que chaque robot joue d'un instrument musical, comme le ferait un vrai musicien», a-t-il expliqué.

À l'en croire, de tels robots seraient plus agréable à écouter, du point de vue des spectateurs, que les musiciens mécaniques.

«Notre concept consiste à découvrir une nouvelle perception de la musique et des sons, à élargir la sonorité musicale par le biais de l'art et des technologies modernes», a conclu Matsuo.

Lire aussi:

«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Tags:
robots humanoïdes, technopole, intelligence artificielle, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook