Ecoutez Radio Sputnik
    Un bus rouge de Londres

    Un petit noir pour les bus rouges!

    © AFP 2018 Justin TALLIS
    International
    URL courte
    321

    Les bus londoniens vont désormais utiliser un biocarburant produit à partir de marc de café. Si ce recyclage semble séduisant, il faut savoir que pour alimenter pendant un an un bus en carburant écologique, les habitants de Londres devront consommer 2,55 millions de tasses de café.

    À partir du 20 novembre, les célèbres bus rouges de Londres vont rouler au café, un nouveau biocarburant fait à partir d'huile de marc de café. Le nouveau carburant a été mis au point par la société Bio-Bean, soutenue par le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell. Il est composé de 80% de diesel et de 20% de biocarburants comprenant de l'huile extraite du recyclage de marc de café.

    «C'est un formidable exemple de ce qu'on peut faire quand on commence à considérer les déchets comme des ressources inexploitées: au lieu d'envoyer le marc de café à la décharge, où il relâche du méthane et du C02, nous le collectons, le recyclons et le transformons en carburant propre», explique Arthur Kay, fondateur de la société Bio-Bean.

    Selon la société, un Londonien boit en moyenne 2 à 3 tasses de café par jour et les amateurs de café génèrent plus de 200.000 tonnes de marc de café par an. Pour le moment, la société Bio-Bean n'a produit qu'environ 6.000 litres d'huile de marc de café. Pour doper un bus londonien en caféine, les Londoniens devront consommer 2,55 millions de tasses de café par an.

    Lire aussi:

    Comment l’industrie du café est-elle devenue victime des jeux en bourse?
    Boire du café prolonge la vie, c'est officiel
    Le café est plus utile pour la santé que le thé
    Tags:
    Royal Dutch Shell, bus, carburant biologique, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik