Ecoutez Radio Sputnik
    Damas, image d'illustration

    Damas pilonnée pour la 7e journée consécutive: nouvelles victimes, nouvelles destructions

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    1214

    Des extrémistes ont à nouveau violé la trêve, tirant des projectiles sur la capitale syrienne. Le pilonnage de Damas et de ses alentours se poursuit depuis le 14 novembre et le bilan de ces attaques visant les quartiers résidentiels s'élève à au moins 15 morts et 90 blessés.

    Tirés depuis la Ghouta orientale par des groupements extrémistes, des obus ont à nouveau touché ce lundi la capitale syrienne, faisant un mort et des blessés, rapporte l'agence d'informations SANA, se référant à des sources policières.

    «Un civil a trouvé la mort dans la chute d'un projectile lancé par les groupes armés sur un bâtiment résidentiel rue Khaled Ibn al-Walid. Des dommages matériels ont en outre été causés», rapporte la source.

    Par ailleurs, un obus s'est abattu place Arnous, dans le centre de la capitale, sans faire de victimes.

    L'armée a riposté, ouvrant le feu sur les positions des extrémistes dans la Ghouta orientale, précise SANA.

    Le pilonnage de la capitale syrienne se poursuit depuis le 14 novembre. Le bilan de ces attaques s'élève à 15 morts et 90 blessés. C'est le 16 novembre qui a été la journée la plus meurtrière: 6 civils ont alors trouvé la mort et 45 autres ont été blessés, selon un bilan révisé.

    La Ghouta orientale (banlieue de Damas) est incluse dans l'une des quatre zones de désescalade mises en place en Syrie en application de l'accord conclu le 4 mai entre les pays garants de la trêve en Syrie, à savoir la Russie, la Turquie et l'Iran. Le commandement syrien a annoncé fin juillet l'arrêt des offensives dans cette région. Cependant, des groupes armés violent régulièrement cette trêve.

    Lire aussi:

    Michel Maffesoli: «nous allons voir resurgir des manifestations tribales!»
    Violences au Mans: un forain grièvement blessé au pied (vidéo choc)
    Le ministère de la Défense annonce la mort de trois militaires russes en Syrie
    Tags:
    zone de désescalade, groupes armés, victimes, pilonnage, SANA, Ghouta orientale, Syrie, Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik