Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan

    À quoi est dû le rapprochement entre la Russie et la Turquie?

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    4294

    Après la crise déclenchée par la destruction d'un avion russe par la Turquie dans le ciel syrien, Moscou et Ankara se rapprochent à la faveur du processus d’Astana sur la Syrie. Les rencontres fréquentes entre les Présidents Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan en sont la preuve. Sputnik s’en est entretenu avec des experts.

    La coopération russo-turque intense, qu'il s'agisse du contrat d'achat par la Turquie de systèmes russes de défense antiaérienne S-400, du lancement de la construction du gazoduc Turkish Stream, du projet de centrale nucléaire d'Akkuyu ou de l'énergique action conjointe sur le règlement syrien, prouve que les relations entre Moscou et Ankara se sont rétablies après la crise de 2015, a déclaré à Sputnik le député turc Nejat Koçer, du Parti de la justice et du développement (AKP, au pouvoir).

    «Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la crise passée a contribué à l'amélioration des relations entre les deux dirigeants [Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, ndlr]… Nous avons vécu une période difficile, mais assistons à présent à un vertigineux processus positif dans les relations bilatérales. Les plaies se sont refermées», a estimé l'interlocuteur de Sputnik.

    Et d'ajouter que, dans ces conditions, les rencontres personnelles régulières entre les Présidents russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, étaient en train de revêtir «la plus haute signification».

    «Tout indique que les rapports russo-turcs peuvent s'élever à un tout autre niveau qualitatif», a résumé le parlementaire.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, Cenk Başlamış, journaliste turc qui a longtemps travaillé en Russie, partage totalement cet avis.

    «Après la tentative de coup d'État du 15 juillet, on assiste à une escalade de tension dans les relations entre la Turquie et l'Occident. Dans le même temps, un processus de coopération active s'est amorcé entre Ankara et Moscou. Le fait que Poutine a été parmi les premiers dirigeants ayant exprimé leur soutien à Ankara après la tentative de putsch, le processus de négociations à Astana et le contrat d'achat de S-400 ont beaucoup contribué au rapprochement des deux pays», a conclu M.Başlamış.

    Signé avec la Russie, le contrat portant sur l'achat de systèmes de défense antiaérienne S-400 suscite une très vive inquiétude de l'Otan, dont la Turquie est un pays membre.

    Le Président russe Vladimir Poutine a déclaré à l'issue de sa rencontre du 13 novembre dernier à Sotchi avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan que les relations russo-turques avaient atteint leur niveau d'avant la crise. La veille, on avait appris que le 22 novembre prochain, Sotchi allait accueillir le sommet tripartite russo-turco-iranien sur le règlement syrien.

    Lire aussi:

    Moscou et Ankara dévoilent les conditions financières du contrat sur les systèmes S-400
    Cérémonie de bienvenue de Poutine dans le palais présidentiel à Ankara
    Poutine: les relations russo-turques sont en train de se rétablir entièrement
    Tags:
    construction, projet, sommet, relations bilatérales, crise, rapprochement, Turkish Stream, centrale nucléaire d'Akkuyu, S-400, Sputnik, OTAN, Cenk Başlamış, Nejat Koçer, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Sotchi, Occident, Syrie, Astana, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik