Ecoutez Radio Sputnik
    L'ambassade de Russie à Damas

    L’ambassade de Russie à Damas essuie un tir d’obus terroriste, condamnation de Moscou

    © Sputnik. Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    10524

    Un obus tiré par des extrémistes a endommagé le mur d'enceinte de l'ambassade russe en Syrie sans faire de victimes. Moscou condamne fermement cette nouvelle attaque provocatrice et réaffirme son inébranlable résolution à poursuivre la lutte contre le terrorisme en Syrie.

    Un obus lancé lundi par des extrémistes s'est abattu sur le mur d'enceinte de la représentation diplomatique russe à Damas, sans faire de victimes, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

    «Le 20 novembre, vers 10h35, lors du pilonnage aux obus de mortier de Damas mené depuis des positions terroristes, un projectile a touché le mur d'enceinte de l'ambassade de Russie en Syrie, mitoyen du complexe résidentiel. Après l'explosion de la mine de 122mm, le mur, ainsi que des fils électriques et le système de ravitaillement en eau ont été endommagés. [Le tir, ndlr ] n'a pas fait de victime parmi les employés de l'ambassade», précise la diplomatie dans un communiqué.

    La résolution de la Russie reste inébranlable

    Le ministère souligne que ce genre de provocations n’affectera en rien la décision de la Russie de mener à son terme, conjointement avec ses partenaires, l’«éradication du foyer terroriste sur le territoire syrien et de contribuer au rétablissement de la paix et de la sécurité en Syrie, de renforcer sa souveraineté, son unité et son intégrité territoriale».

    Moscou attend une réaction appropriée des membres du CS de l'Onu

    Moscou espère qu’au Conseil de sécurité de l’Onu, les pays occidentaux donneront une évaluation appropriée du pilonnage de son ambassade à Damas.

    «Nous espérons que nos collègues au sein du Conseil de sécurité de l’Onu, si actifs quand il s'agit des questions syriennes, auront le courage de ne pas garder le silence, mais de donner une évaluation adéquate et publique de cet incident qui a mis en jeu la vie de diplomates russes », a souligné le ministère.

    Rappelons que la représentation diplomatique russe à Damas est régulièrement prise pour cible par des extrémistes positionnés dans la banlieue de Damas. En juillet dernier, le Conseil de sécurité de l'Onu avait bloqué une fois de plus la requête russe de condamnation des tirs effectués contre son ambassade.

    Le pilonnage de la capitale syrienne se poursuit depuis le 14 novembre. Le bilan de ces attaques s'élève à 15 morts et 90 blessés. C'est le 16 novembre qui a été la journée la plus meurtrière: 6 civils ont alors trouvé la mort et 45 autres ont été blessés, selon un bilan révisé.

    Lire aussi:

    À l’Onu, Washington refuse de condamner le pilonnage de l’Ambassade russe à Damas
    Les terroristes pilonnent le quartier de l’ambassade russe à Damas
    L’Onu ne condamne pas le pilonnage de l'ambassade russe: Moscou outrée
    Tags:
    obus, condamnation, provocation, ambassade, Conseil de sécurité de l'Onu, ministère russe des Affaires étrangères, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik