Ecoutez Radio Sputnik
    President Vladimir Putin meets with Prime Minister of Israel Benjamin Netanyahu

    Soupçonné de corruption, Netanyahu à nouveau sur la sellette

    © Sputnik. Aleksey Nikolskyi
    International
    URL courte
    9180

    Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, sera-t-il forcé de démissionner? Selon des médias israéliens cités par l’AFP, il a été interrogé le 19 novembre par la police, pour la seconde fois en un mois, et la sixième en un an, dans le cadre de deux affaires de corruption présumée.

    Benjamin Netanyahu sera-t-il est en mesure d'assumer sa tâche de Premier Ministre alors qu'il est dans l'œil du cyclone d'un scandale de corruption? Son prédécesseur Ehud Olmert, pour la même raison, avait été contraint de démissionner, avant d'être condamné à une peine de prison ferme.

    Selon des médias israéliens cités par l'AFP, le 19 novembre, Benjamin Netanyahu a encore une fois été l'hôte de la police de Tel Aviv, et ce pour la seconde fois en un mois, et la sixième en un an, à cause de lourds soupçons pesant sur lui dans trois affaires de corruption.

    Dans la première, le Premier Ministre est soupçonné d'avoir reçu, illégalement, des cadeaux de riches personnalités, dont un producteur à Hollywood, Arnon Milchan. La valeur totale de ces cadeaux a été chiffrée par les médias à des dizaines de milliers de dollars.

    La deuxième concerne un supposé contrat secret qu'il aurait essayé de conclure avec le propriétaire du Yediot Aharonot, Arnon Mozes, pour bénéficier d'une couverture favorable de la part de ce quotidien. Le Premier ministre s'est toujours défendu de tout méfait et se dit victime d'une campagne pour le chasser du pouvoir.

    La dernière concerne une douteuse commande de trois sous-marins et six corvettes aux chantiers navals allemands Thyssenkrupp, passée en contrepartie de juteuses commissions versées par David Shimron, cousin et avocat personnel de Netanyahu. Benjamin Netanyahu lui-même n'est pas mis directement en cause dans cette affaire.

    M.Netanyahu, 67 ans, est à la tête du gouvernement depuis 2009 après un premier mandat entre 1996 et 1999. Il a été soupçonné par le passé dans plusieurs affaires de malversation, sans être inquiété. Il n'a cessé de proclamer son innocence en accusant les médias et la gauche d'ourdir un complot contre lui afin de provoquer sa chute.

    Lire aussi:

    Israël: manifestations contre les tentatives de mettre Netanyahu à l’abri de la justice
    Achat de sous-marins allemands: l’avocat de Netanyahu soupçonné de corruption
    Netanyahu explique les motifs de sa visite surprise en Russie
    Tags:
    démission, corruption, Benjamin Netanyahou, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik