Ecoutez Radio Sputnik
    George Soros

    Riposte imprévue: comment le milliardaire Soros attaque le gouvernement hongrois

    © AFP 2017 Brendan Smialowski
    International
    URL courte
    434121

    En octobre dernier, le gouvernement hongrois a accusé George Soros de vouloir diluer l’Europe par un afflux de migrants. Georges Soros est sorti de son silence pour commenter cette déclaration.

    Critiqué par les autorités hongroises en octobre dernier pour ses projets portant sur l'avortement, l'euthanasie, le mariage homosexuel ainsi que l'accueil de migrants en Europe, le milliardaire américain Georges Soros n'a abordé ce sujet qu'aujourd'hui dans une interview téléphonique accordée au journal Financial Times.

    Le milliardaire a notamment qualifié les accusations portées à son endroit de «tentative» pour semer le doute parmi les électeurs et pour détourner leur attention des élections parlementaires qui se dérouleront en avril 2018.

    «Le fait que le gouvernement tente de se maintenir au pouvoir en inspirant de la haine et en trompant la population est une véritable tragédie pour la Hongrie», a-t-il déclaré.

    Le milliardaire a en outre publié une déclaration sur son site officiel dans laquelle il reproche au gouvernement hongrois de nombreux mensonges.

    «Des altérations de la vérité et des mensonges éhontés à mon égard se multiplient en Hongrie. La vérité est là», a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

    En octobre dernier, le député de l'Assemblée hongroise et membre du parti au pouvoir Fidesz András Aradszki avait comparé le milliardaire américain George Soros à Satan.

    Selon lui, il veut «diluer l'Europe chrétienne» en utilisant les migrants arrivant sur le continent.

    En outre, le gouvernement du Premier ministre Viktor Orban a entrepris, depuis le 1er octobre, de consulter les Hongrois sur le «Plan Soros».

    La formule désigne pour Budapest le projet supposé de l'homme d'affaires de faire accepter l'arrivée d'«au moins un million de migrants» par an dans l'UE. Au début du mois d'octobre, 8 millions de lettres ont été envoyés aux Hongrois pour leur expliquer le contenu du prétendu plan Soros.

    Depuis 2015, George Soros appelle l'Europe à ouvrir ses portes et accueillir plus de migrants, notamment «au moins un million de demandeurs d'asile par an dans un avenir proche». Cependant, les autorités hongroises ne partagent pas ce point de vue.

    Lire aussi:

    La Hongrie contre George Soros: nouveau «round» d’opposition
    Le Premier ministre hongrois appelle à ne pas «faire l’autruche» face à «la machine Soros»
    Pour le Premier ministre hongrois, George Soros est un ennemi de l’euro
    Tags:
    flux, migrants, élections, George Soros, Hongrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik