International
URL courte
251135
S'abonner

Serguei Lavrov s’est prononcé sur la démission de Riad Hijab, à la tête du Haut comité des négociations qui représente l'opposition aux négociations pour la Syrie. Selon lui, l'occasion permettrait de consolider l'opposition syrienne, les opposants les plus virulents ayant quitté ses rangs. Moscou s'est de son côté engagé à appuyer ces efforts.

Riad Hijab, ancien premier ministre et coordonnateur du Haut comité de l'opposition syrienne, a annoncé lundi sa démission, deux jours avant une conférence en Arabie saoudite pour former une nouvelle équipe en vue des pourparlers de paix à Genève. Or, le chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, a émis l'espoir que le retrait des opposants radicaux permettrait de réunir l'opposition en Syrie.

«J'espère que le retrait des opposants radicaux des postes clés permettra de réunir cette opposition hétérogène en la dotant de bases saines et constructives. Nous nous engageons à appuyer les efforts que l'Arabie saoudite entreprend à cet égard», a souligné M.Lavrov.

Des responsables de l'opposition syrienne se réunissent mercredi à Ryad, à l'invitation du ministère des Affaires étrangères, pour préparer les prochains pourparlers sur la Syrie qui se tiendront à partir du 28 novembre à Genève, sous l'égide de l'Onu.

En 2012, deux mois après avoir été nommé Premier ministre par le Président Bachar el-Assad, M.Hijab avait fait défection et rejoint les rangs de l'opposition. Il était devenu le coordinateur du Haut comité des négociations (HCN) à sa création dans la capitale saoudienne en décembre 2015.

Immédiatement après l'annonce de sa démission, plusieurs autres responsables du Haut comité ont annoncé leur retrait, notamment Souheir al-Atassi et Riad Naassan Agha.

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Tags:
opposition modérée, Sergueï Lavrov, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook