Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    «Des récidives sont possibles» en Syrie

    © AFP 2017 Amer Almohibany
    International
    URL courte
    2210

    Bien que Bachar el-Assad ait rapporté que l'opération de l'armée de l'air russe en Syrie était presque terminée en raison des succès obtenus dans la lutte contre le terrorisme, le Président russe a averti que des «récidives» n’étaient pas exclues.

    Lors des pourparlers avec le Président syrien Bachar el-Assad, Vladimir Poutine n'a pas exclu la possibilité de «récidives» en Syrie, mais, selon lui, elles ne pourront pas affecter radicalement les succès obtenus, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    «Bachar el-Assad, lui-même, a constaté avec une grande satisfaction qu'à son avis l'opération russe qui avait permis de sauver la Syrie et de jeter les bases du futur règlement politique touchait à sa fin», a annoncé Dmitri Peskov.

    Pourtant, selon lui, Vladimir Poutine «a légèrement corrigé» Bachar el-Assad:

    «[Poutine] a pourtant indiqué que des récidives étaient possibles, mais qu'elles ne pourraient pas affecter radicalement les succès obtenus par les Forces armées syriennes soutenues par l'armée de l'air russe».

    Le 20 novembre, le Président russe Vladimir Poutine a rencontré à Sotchi son homologue syrien Bachar el-Assad, dans le cadre d'une visite de travail.

    Lors de cette rencontre, Vladimir Poutine a souligné que la victoire sur le terrorisme en Syrie était imminente, tout en appréciant les efforts des Forces armées russes et des Syriens sur le terrain. Comme l'a indiqué le chef de l'État, «il y a encore des problèmes avec le terrorisme dans le monde, au Proche-Orient et en Syrie en particulier», mais «la principale mission est déjà presque remplie».

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad s'est rendu en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine
    Le porte-parole du Kremlin révèle si Poutine et Assad ont évoqué le départ de ce dernier
    Assad: l’opération russe en Syrie a permis au règlement politique d'aller de l'avant
    Tags:
    Bachar el-Assad, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik