International
URL courte
5910
S'abonner

Lors d’une rencontre dans la station balnéaire russe de Sotchi, les chefs d’État russe et tchèque ont procédé à un échange de répliques ironiques en abordant le sujet des sanctions antirusses et des contre-mesures entreprises par Moscou.

Le Président tchèque Milos Zeman a confirmé, lors de sa rencontre à Sotchi avec Vladimir Poutine, qu'il n'était favorable ni aux sanctions antirusses imposées par l'Union européenne, ni aux contre-mesures prises par Moscou.

«Un beau jour il faudra y mettre fin, monsieur le Président. […] Si vous ne le faites pas, vous serez privés de nos magnifiques fromages et yaourts».

Vladimir Poutine n'a pas tardé à y répondre ironiquement.

«On trouvera de la bière et on se débrouillera pour les yaourts», a-t-il répondu en souriant.

Milos Zeman a d'ailleurs fait remarquer que le nombre de touristes russes en République tchèque, ainsi que le volume des exportations et des importations entre les deux pays, augmentait:

«Ceci confirme que malgré les sanctions de toute sorte, la collaboration économique se développe», a-t-il déclaré.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
bière, sanctions antirusses, Union européenne (UE), Vladimir Poutine, Milos Zeman, Russie, République tchèque, Sotchi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook