International
URL courte
5910
S'abonner

Lors d’une rencontre dans la station balnéaire russe de Sotchi, les chefs d’État russe et tchèque ont procédé à un échange de répliques ironiques en abordant le sujet des sanctions antirusses et des contre-mesures entreprises par Moscou.

Le Président tchèque Milos Zeman a confirmé, lors de sa rencontre à Sotchi avec Vladimir Poutine, qu'il n'était favorable ni aux sanctions antirusses imposées par l'Union européenne, ni aux contre-mesures prises par Moscou.

«Un beau jour il faudra y mettre fin, monsieur le Président. […] Si vous ne le faites pas, vous serez privés de nos magnifiques fromages et yaourts».

Vladimir Poutine n'a pas tardé à y répondre ironiquement.

«On trouvera de la bière et on se débrouillera pour les yaourts», a-t-il répondu en souriant.

Milos Zeman a d'ailleurs fait remarquer que le nombre de touristes russes en République tchèque, ainsi que le volume des exportations et des importations entre les deux pays, augmentait:

«Ceci confirme que malgré les sanctions de toute sorte, la collaboration économique se développe», a-t-il déclaré.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
bière, sanctions antirusses, Union européenne (UE), Vladimir Poutine, Milos Zeman, Russie, République tchèque, Sotchi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook