International
URL courte
12543
S'abonner

La désintégration de la Syrie a été prévenue, une réelle chance de mettre un terme à la guerre civile de longue date a émergé, a déclaré le Président russe Vladimir Poutine, rencontrant ce mercredi les dirigeants turc et iranien.

Évaluant la situation en Syrie, le Président russe Vladimir Poutine a déclaré voir une réelle chance de mettre un terme au conflit civil que traverse ce pays proche-oriental depuis 2011.

«Les combats d’envergure contre les bandes terroristes en Syrie touchent à leur fin. Je tiens à noter que, grâce aux efforts de la Russie, de l’Iran et de la Turquie, nous avons pu prévenir la désintégration de la Syrie, empêcher son occupation par les terroristes internationaux et éviter une catastrophe humanitaire», a déclaré le chef d'État rencontrant les Présidents turc et iranien, Recep Tayyip Erdogan et Hassan Rohani, à Sotchi.

Un coup décisif étant porté aux extrémistes, «une vraie chance de mettre fin à cette guerre civile datant de plusieurs années est apparue», a encore pointé le chef du Kremlin.

Lors de cette rencontre, le chef de l'État russe a en outre proposé aux deux Présidents d'élaborer un programme global de renaissance de la Syrie, vu l'envergure des destructions et a rappelé que grâce aux zones de désescalade, mises en place par les trois pays, des centaines de milliers de réfugiés avaient pu retrouver leurs foyers.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
«Va chier, connard»: hué en pleine course, un quadruple vainqueur du tour de France s’emporte – vidéo
Menacé, cet homme s’est caché dans un bois pendant cinq ans avant d’être retrouvé par la police
Tags:
Hassan Rohani, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Turquie, Iran, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook