International
URL courte
Sous-marin disparu en Argentine (50)
451
S'abonner

Un bruit a été enregistré non loin de l'endroit à partir duquel le sous-marin San Juan avait pour la dernière fois établi une liaison radio avec les autres navires, selon le porte-parole de la Marine argentine.

Une «anomalie hydroacoustique» a été enregistrée dans la zone de disparition du sous-marin San Juan, annonce le journal La Nacion, se référant au porte-parole de la Marine argentine, le capitaine Enrique Balbi.

Selon le capitaine, le bruit que les sauveteurs ont pris pour une «anomalie hydroacoustique» a été enregistré à près de 48 kilomètres de l'endroit où le sous-marin avait envoyé ses derniers signaux.

Le capitaine a ajouté que des navires de la Marine argentine avaient été dépêchés sur place afin de déterminer si «l'anomalie» avait un rapport avec la disparition du sous-marin.

Interrogé sur le fait de savoir si le bruit pouvait être lié à une éventuelle explosion, le porte-parole a répondu qu'il n'avait pas l'intention de «faire des hypothèses» et qu'il fallait «étudier l'anomalie».

«On ne va pas faire preuve de laisser-aller. Nous avons une situation critique qui va empirer toutes les heures», a souligné le capitaine.

Le 15 novembre, le commandement de la Marine argentine a perdu le contact avec le sous-marin argentin ARA San Juan, avec 44 personnes à bord. Il avait quitté le port d'Ushuaia avant de mettre le cap sur Mar del Plata, à 400 kilomètres au sud de Buenos Aires.

Construit en Allemagne, le sous-marin ARA San Juan fait partie de la Marine argentine depuis 1985. Ce submersible de la classe TR 1700 est long de 66 mètres et sa vitesse maximale est de 25 nœuds.

Dossier:
Sous-marin disparu en Argentine (50)

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Tags:
anomalies, ARA San Juan (sous-marin), Marine argentine, Enrique Balbi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook