Ecoutez Radio Sputnik
    Euphrate

    L’armée syrienne reprend à Daech une nouvelle localité dans la vallée de l’Euphrate

    © REUTERS/ Nour Fourat
    International
    URL courte
    4430

    Les troupes syriennes musclent leur offensive dans la vallée de l'Euphrate, où se sont retirés les djihadistes après leur récente défaite à Abou Kamal.

    Ces dernières 24 heures, dans le cadre d'une offensive planifiée sous la direction de conseillers militaires russes, les détachements de l'armée syrienne sous commandement du général Souheil al-Hassan ont complétement chassé Daech de la localité d'el-Kraya, annonce le ministère russe de la Défense.

    Épaulées par l'aviation russe, les forces gouvernementales intensifient leur offensive dans la vallée de l'Euphrate et notamment sur sa rive gauche. C'est là que de nombreux djihadistes se sont retirés après la reprise totale à la mi-novembre d'Abou Kamal, dernier bastion d'importance de Daech en Syrie.

    «La vie reprend dans les villes d'Abou Kamal et de Mayadine, libérées plus tôt. Le général Souheil al-Hassan a organisé la livraison de médicaments, d'eau et de denrées alimentaires à ces localités. Les détachements sous son commandement sont activement impliqués dans le déminage des villes reprises à Daech», a-t-on ajouté au ministère.

    Après la défaite à Abou Kamal, il ne restait à Daech que quelques villages le long de l'Euphrate en Syrie, ainsi que quelques sites disséminés dans le pays.

    Selon le ministère russe de la Défense, la libération prochaine de la rive ouest de l'Euphrate marquera la fin de l'opération de destruction de Daech dans l'est de la Syrie.

    Lire aussi:

    Offensive syrienne contre Daech: plusieurs localités le long de l’Euphrate libérées
    L'armée syrienne a éliminé les terroristes de Daech ayant pénétré dans Abou Kamal
    Abou Kamal: la Défense russe annonce l'élimination des terroristes et le début du déminage
    Tags:
    Daech, Mayadine, Abou Kamal, Euphrate, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik