International
URL courte
460
S'abonner

Des dizaines de vols ont été annulés à Bali, en Indonésie, à cause du volcan Agung qui laissait s'échapper de la fumée à des milliers de mètres d’altitude, ont annoncé les autorités locales dimanche. Il s’agit de la deuxième éruption du volcan au cours de la semaine.

Le volcan Agung sur l'île de Bali, lieu très fréquenté par les touristes en Indonésie, est à nouveau entré en éruption samedi soir, pour la seconde fois en une semaine, crachant une colonne de fumée qui s'élève à plus de 1.500 mètres, ont rapporté les médias locaux.

​Afin d'éviter les risques causés par la fumée, de nombreuses compagnies aériennes ont été obligées de modifier le plan de vol de certains appareils.

«28 vols ont été annulés, au départ et à l'arrivée. […] L'aéroport reste toutefois ouvert et il appartient aux compagnies elles-mêmes de décider d'annuler ou de détourner leurs vols», a précisé à l'AFP le porte-parole de l'aéroport international de Denpasar, Arie Ahsanurrohim.

Au moins 2.000 passagers sont touchés, dont de nombreux touristes australiens.

​Les images spectaculaires de l'explosion du volcan se sont vite propagées sur la twittosphère.

Lorsque le volcan s'est réveillé en septembre, les autorités avaient décrété l'alerte maximum et 140.000 personnes avaient été évacuées. Néanmoins, un mois plus tard, la situation s'était calmée et de nombreux habitants avaient pu rentrer chez eux.

Puis, le mont Agung a de nouveau grondé mardi, contraignant 25.000 personnes à se mettre à l'abri. Les autorités ont appelé les gens vivant dans un rayon de 7,5 kilomètres à quitter la zone mais se sont abstenues pour l'instant de décréter le niveau d'alerte maximum.

«Cette fois-ci, les secousses causées par l'activité du volcan sont considérablement moindres que celles de septembre», a expliqué à l'AFP le chef du centre de volcanologie d'Indonésie, Kasbani.

En 1963, l'éruption du volcan Agung a fait près de 1.600 morts.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
voyages, volcan, éruption, Bali, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook