Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau de la Catalogne

    Un sondage révèle les intentions de vote aux législatives en Catalogne

    © REUTERS / Albert Gea
    International
    URL courte
    425

    Les partis qui se prononcent pour et contre l'autodétermination de la Catalogne arriveront ex aequo aux législatives anticipées dans la région prévues pour le 21 décembre prochain, selon un sondage.

    Les partis qui préconisent l'autodétermination de la Catalogne et ceux qui s'y opposent arriveront ex aequo, avec 46% des voix, aux élections législatives anticipées prévues dans la région pour le 21 décembre prochain. C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé sur commande du quotidien espagnol El País.

    D'après ce sondage, le leadership reviendra à la Gauche républicaine de Catalogne, avec 26,5% des suffrages, ce qui lui assurera 39 des 135 sièges du Parlement local. Elle sera suivie du parti catalan centriste Ciudadanos (Citoyens) avec 25,3% du scrutin et 35 sièges, ainsi que du Parti des socialistes de Catalogne (PSC) avec 14,9% des voix et 19 sièges.

    Selon les résultats de ce sondage, les partis prônant l'autodétermination ne réussiront pas à obtenir la majorité absolue: la Gauche républicaine de Catalogne, le parti Ensemble pour la Catalogne (coalition présidée par Carles Puigdemont, l'ancien chef de l'exécutif catalan, qui attend la décision de la justice belge sur son extradition vers l'Espagne), ainsi que Candidature d'unité populaire (CUP) de la gauche radicale auront ensemble 67 sièges dont 21 reviendront à Ensemble pour la Catalogne et 7 à la CUP.

    Dans le parlement de la législature précédente, qui a été dissous par le gouvernement espagnol, les partisans de l'autodétermination disposaient de 72 mandats (47,7% des voix), ce qui leur a permis, selon eux, de proclamer l'indépendance à la majorité des voix.

    Les partis qui s'opposent à l'autodétermination de cette région — Ciudadanos, PSC et le Parti populaire catalan (PPC) — pourraient renforcer leurs positions. En 2015, ils avaient été soutenus par 39,1% des votants.

    Ainsi, la formation du gouvernement dépendra des voix que collectera le parti Catalogne en commun (section du parti Podemos qui se prononce contre l'autodétermination, mais qui soutient l'organisation d'un référendum concerté avec le pouvoir central). Selon le sondage, il peut espérer 6,7% des voix et 8 mandats.

    Le sondage a été réalisé du 20 au 22 novembre sur un échantillon de 1.800 Catalans, la marge d'erreur est de 2,4%.

    La Catalogne a proclamé unilatéralement son indépendance approuvée le 27 octobre par le Parlement catalan. Le gouvernement espagnol a dissous l'exécutif régional et placé la région sous tutelle dans les heures qui ont suivi cette décision, adoptée par 70 voix contre 10.

    Lire aussi:

    Seuls 42,5% des Catalans prêts à voter pour les partis indépendantistes
    Les indépendantistes catalans seraient en tête aux élections régionales
    Et si le parlement catalan déclarait l’indépendance «en cachette»?...
    Tags:
    gouvernement, élections législatives, parlement, Carles Puigdemont, Espagne, Catalogne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik