International
URL courte
9222
S'abonner

Si l'Europe doit choisir entre la Russie et l'Ukraine, elle penchera sans doute du côté de Moscou, estime le chef du cabinet du Président polonais, Krzysztof Szczerski.

L'Europe de l'Est serait encline à se ranger plutôt du côté de Moscou que de celui de Kiev, croit savoir Krzysztof Szczerski, le chef du cabinet du Président polonais.

«Pour les pays de notre région [l'Europe orientale, ndlr], les rapports avec Kiev ne sont pas conditionnés par nos relations avec Moscou. Et au cas où l'Europe serait contrainte de choisir entre l'Ukraine et la Russie, j'ai bien peur que les autres capitales, sur lesquelles compte aujourd'hui Kiev, choisissent Moscou. Les autorités ukrainiennes demanderont alors de l'aide aux pays de la région, comme ce fut le cas lors du premier et de second Maïdan [la première et la seconde vagues de protestations, ndlr]», a indiqué Krzysztof Szczerski dans une interview accordée à l'hebdomadaire Sieci.

Lvov
© Sputnik . Pavel Palamartchuk
Si ce scénario venait à se réaliser, la Pologne ne pourrait plus accorder à l'Ukraine le soutien qu'elle lui a réservé jusqu'alors, a-t-il ajouté.

Il y a à peine un mois, la Pologne a refusé d'exercer quelque pression que ce soit sur Kiev après que le Président ukrainien Piotr Porochenko a signé des amendements discriminatoires à la loi sur l'éducation qui violent les droits des minorités nationales en Ukraine, dont non seulement les Russes, les Hongrois et les Roumains, mais également les Polonais. Le publiciste polonais Janusz Niedzwiecki a déclaré à cette occasion que la patience de l'Union européenne quant au non-respect par Kiev de ses engagements, notamment des accords de Minsk, commençait à s'épuiser.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
Maïdan, aide, relations, Petro Porochenko, Krzysztof Szczerski, Moscou, Kiev, Minsk, Hongrie, Russie, Ukraine, Pologne, Europe de l'Est
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook