International
URL courte
10436
S'abonner

La Défense israélienne a reconnu ne pas disposer d'éléments prouvant la présence iranienne en Syrie et réitère son engagement d'y contrer l'éventuel déploiement par Téhéran de ses bases militaires.

Marquant un léger revirement dans sa propre rhétorique de ces derniers mois, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a admis que l'Iran n'avait pas aujourd'hui de présence militaire en Syrie.

«Ils ne sont pas présents [militairement] en Syrie contrairement à tout ce qu'on raconte. Oui, il y a un contingent de leurs experts, conseillers, etc., mais à l'heure actuelle l'Iran n'est pas présent en Syrie en tant que force militaire réelle et notre tâche principale consiste à l'empêcher d'y apparaître», a déclaré M.Lieberman dans un entretien accordé à la 9e chaîne de télévision israélienne.

Selon lui, les Iraniens ne parviennent pas pour le moment à mettre en œuvre leurs projets visant à établir des bases militaires sur le territoire syrien.

L'État hébreu accuse Téhéran d'instrumentaliser la crise syrienne en vue de s'implanter militairement dans ce pays voisin d'Israël. En octobre dernier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait promis de ne pas permettre le déploiement de bases iraniennes en Syrie.

Pour sa part, Avigdor Lieberman avait estimé que les démarches iraniennes en Syrie s'inscrivaient dans un projet visant à «étrangler» l'État hébreu.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Le pays vers lequel a fui l’ex-roi d’Espagne soupçonné de corruption révélé par la presse espagnole
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
Avigdor Liberman, base militaire, crise syrienne, présence militaire, Iran, Syrie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook