International
URL courte
20924
S'abonner

La France qui s’est hissée à la cinquième position du classement des plus grandes économies mondiales devançant le Royaume-Uni a désormais beaucoup plus de chances de combler le vide laissé en Europe par la sortie de ce dernier, a confié à Sputnik le professeur Paul Smith de l’Université de Nottingham.

Selon les prévisions officielles du FMI relatives à la croissance du PIB, la France a délogé le Royaume-Uni de sa position de cinquième plus grande économie mondiale avec un PIB de 2.575 milliards de dollars contre 2.565 milliards.

Paul Smith, professeur agrégé en études françaises et francophones à l'Université de Nottingham, trouve que cette situation traduit un changement important de la balance économique en Europe.

«Cela suggère que les changements initiés par les administrations françaises précédentes et ceux apportés par le gouvernement en place commencent à produire leur effet, permettant de laisser la Grande-Bretagne derrière», signale l'universitaire.

Emmanuel Macron
© REUTERS / Francois Guillot
Depuis le référendum sur l'adhésion du Royaume-Uni à l'Union européenne en juin 2016, la France a intensifié ses efforts afin de courtiser les entreprises implantées dans la Cité de Londres ainsi que de siphonner certaines entreprises du secteur financier susceptibles de migrer vers le continent européen. Selon le professeur Smith, cela se passe sur fond d'incertitudes sur les relations futures entre le Royaume-Uni et l'UE.

La baisse de l'impôt sur les sociétés de 33 à 25% d'ici 2020 proposée par Emmanuel Macron dans son premier budget national présenté en octobre 2017 serait destinée à attirer les entreprises étrangères et multinationales.

«Ce que les Français ont fait, en particulier sous Macron, consiste à encourager les grandes entreprises à délocaliser leurs opérations vers Paris, notamment les banques de la Cité de Londres qui pourraient être persuadées de déménager à Paris. Macron est un ancien banquier et il sait parler aux grandes entreprises», signale le professeur.

Selon lui, l'échec des tentatives d'Angela Merkel de former un gouvernement de coalition a favorisé les chances de Paris de défier la suprématie de Londres dans les finances européennes et, de ce fait, Emmanuel Macron devient le leader national le plus influent au sein de l'Union européenne.

Paul Smith signale que l'incertitude relative au Brexit et à tout ce qui y est lié rehausse les chances de Paris de combler le vide laissé en Europe par la sortie du Royaume-Uni.

Enfin, le 21 novembre, Paris a fêté une nouvelle victoire en remportant le vote sur le transfert de Londres de l'Autorité bancaire européenne, ce qui est considéré comme une victoire du Président Macron et de sa plate-forme de gouvernance «pro-business».

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
grandes entreprises, classement, Brexit, Union européenne (UE), Angela Merkel, Emmanuel Macron, France, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook