International
URL courte
8137
S'abonner

Les États-Unis ont isolé 50.000 Syriens en besoin d'aide humanitaire dans la zone entourant leur base militaire à Al-Tanf, a annoncé un officier haut gradé russe.

Ayant bouclé la zone autour de leur base militaire à Al-Tanf en Syrie, les États-Unis ont isolé plus de 50.000 personnes qui ont besoin d'aide humanitaire, a déclaré lundi le chef du Centre russe pour la réconciliation en Syrie, le lieutenant-général Sergueï Kouralenko.

«Par la fermeture d'une zone de 55 kilomètres autour de la base américaine à Al-Tanf, le groupe dirigé par les États-Unis a confiné à l'isolement plus de 50.000 personnes, selon diverses estimations. Il s'agit d'un cas sans précédent d'obstruction prolongée à l'octroi de l'aide humanitaire aux gens qui en ont besoin», a affirmé l'officier russe.

Selon lui, les personnes se trouvant dans le camp de réfugiés de Rukban, qui est situé dans la zone en question, ne reçoivent pas assez de produits alimentaires et n'ont pas accès aux soins dispensés par des médecins qualifiés, tandis que les enfants ne peuvent pas se rendre à l'école.

Lire aussi:

Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Tags:
réfugiés syriens, crise syrienne, base militaire, aide humanitaire, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Kouralenko, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook