International
URL courte
401316
S'abonner

Un chasseur russe Su-30 a intercepté samedi 25 novembre un avion de reconnaissance américain P-8 Poseidon au-dessus de la mer Noire. Si le Pentagone affirme n’avoir rien fait de répréhensible, un expert russe rappelle que «l’aviation militaire ne vole pas pour rien».

Les frontières russes continuent d'attirer les avions de reconnaissance étrangers. Ce samedi, l'aviation russe a intercepté au-dessus de la mer Noire un avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine américain P-8 Poseidon.

Alors que le ministère russe de la Défense rapporte que le chasseur russe Su-30 a contourné l'avion de reconnaissance américain P-8A Poseidon au-dessus des eaux neutres de la mer Noire, la porte-parole du Pentagone, Michelle Baldanza insiste sur le fait que l'avion américain aurait été intercepté «de manière dangereuse».

«L'avion américain volait dans l'espace aérien international et n'a rien fait pour provoquer une telle réaction de la part de la Russie», a déclaré la porte-parole du Pentagone, Michelle Baldanza.

Dans une interview accordée à Sputnik, le politologue Vladimir Kozine de l'Institut russe d'études stratégiques a indiqué qu'aucune interception dangereuse n'avait eu lieu car «les pilotes sont des gens responsables, ils comprennent que toute interception dangereuse peut mal finir pour les deux parties».

«Au lieu de soulever ce bruit, l'armée américaine devrait simplement abandonner les vols provocateurs près de notre territoire. La présence de tels avions de reconnaissance peut être interprétée par nos militaires comme une éventuelle préparation d'opérations militaires, car l'aviation militaire ne vole pas pour rien», a déclaré Vladimir Kozine.

Les Forces russes de Défense aérienne escortent et interceptent régulièrement des avions des pays de l'Otan près des frontières russes. Le ministère de la Défense publie des rapports hebdomadaires qui présentent les statistiques sur les avions étrangers détectés à la frontière de l'État.

En outre, commentant les cas d'interceptions, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, avait auparavant reconnu qu'elles étaient effectuées de manière professionnelle et sûre, et représentaient une pratique courante.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Le coup de semonce des anglophones aux pays détenteurs du franc CFA
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Tags:
avion de reconnaissance, interception, Boeing P-8 Poseidon, Su-30, Vladimir Kozine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik