Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump fait une «blague» sur Pocahontas recevant les vétérans amérindiens

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    8510

    Au lieu de rendre hommage à des vétérans amérindiens, Trump a préféré entrer en polémique avec la sénatrice Warren, la qualifiant de Pocahontas en pleine cérémonie... Cet incident a provoqué des réactions mitigées des internautes.

    Le 27 novembre, le Président américain Donald Trump recevait à la Maison-Blanche d'anciens combattants navajo, qui ont été enrôlés par l'Armée américaine en tant que «code talkers» (décodeurs-traducteurs) pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Au cours de la cérémonie, il a fait une remarque ironique à l'adresse de la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, l'affublant de surnom de Pocahontas.

    S'adressant aux vétérans, il a déclaré:

    «Vous étiez ici longtemps avant nous. Même si nous avons une représentante au Congrès qui est, disent-ils, là-bas depuis longtemps. Ils l'appellent Pocahontas», a-t-il lancé, une saillie accueillie par un silence trahissant un malaise.

    Donald Trump est un habitué des attaques contre Elizabeth Warren, qu'il surnomme Pocahontas en référence aux origines amérindiennes qu'elle revendique et dont il conteste l'authenticité.

    «Il est profondément regrettable que le Président des États-Unis ne puisse même pas mener à bien une cérémonie en l'honneur de ces héros sans lancer des insultes racistes», a déploré l'élue démocrate.

    Trump a surnommé la sénatrice après avoir découvert qu'elle n'avait aucun parent indien, alors qu'elle avait utilisé une prétendue parenté avec les Indiens de la tribu Pocahontas pour entrer à l'université.

    La «blague» de Trump a suscité des réactions mitigées des Internautes. Certains d'entre eux sont carrément contre le personnage.

    D'auters internautes sont plutôt ironiques, conseillant à Trump de « réviser ses Disney»

    ​Finalement, ceux qui jugent de négatifs les propos de Trump, lui conseillent d'adresser au leader nord-coréen une blague de même type et de voir ensuite le résultat.

     

    Lire aussi:

    Platini placé en garde à vue pour corruption sur la Coupe du monde au Qatar
    Pékin appelle Washington et Téhéran à «ne pas ouvrir la boîte de Pandore»
    Un vol Paris-San Francisco a lancé un appel de détresse en plein vol
    Tags:
    vétéran, présidence américaine, Elizabeth Warren, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik