International
URL courte
Situation en Afghanistan (730)
3152
S'abonner

Depuis une quarantaine d’années, l’Afghanistan est en proie au terrorisme, à la violence et aux hostilités. Dans un entretien accordé à Sputnik, l’ancien Président afghan Hamid Karzaï a exposé sa vision des voies à emprunter pour en finir.

La présence de troupes étrangères en Afghanistan ne garantit pas sa sécurité, alors que le terrorisme qui est loin d'être endigué s'est même étendu, faisant toujours plus de victimes et de destructions dans le pays, a indiqué à Sputnik Hamid Karzaï.

«Nous espérions vraiment qu'avec l'arrivée des États-Unis et de leurs alliés en 2001, […] la paix allait s'instaurer dans le pays. Au début, la situation s'est effectivement stabilisée, […] mais, par la suite, les troubles ont de nouveau éclaté et pris de plus en plus d'ampleur. On a compris que la présence de troupes étrangères n'était pas un facteur de sécurité», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que le peuple afghan devrait trouver sa propre voie pour sortir de la crise.

«Personne ne garantira notre sécurité à notre place. Nous devons la garantir nous-mêmes en coopération avec nos voisins et les pays de la région qui sont confrontés aux mêmes difficultés et défis que nous. […] Il s'agit notamment de convoquer une Loya Jirga, grande assemblée qui permette de réconcilier l'ensemble du peuple afghan», a souligné M.Karzaï.

Il a également insisté sur la nécessité de rétablir le dialogue avec les talibans.

«Et ne sont-ils pas eux aussi nos compatriotes? […] Je me demande pourquoi malgré la présence de forces internationales, le processus de réconciliation nationale patine toujours. Qui en est responsable? Les Afghans eux-mêmes ou ces troupes étrangères qui ne veulent pas se retirer d'Afghanistan? Je sais que les Afghans ne sont pas les seuls à aspirer à la paix et à vouloir que leur pays soit pacifié et prospère», a poursuivi l'interlocuteur de Sputnik.

Selon ce dernier, la stratégie américaine en Afghanistan a échoué.

«Washington doit reconnaître l'échec de sa stratégie en Afghanistan où, avec la présence américaine, la situation sécuritaire se dégrade de jour en jour. […] Pour les États-Unis, l'Afghanistan n'est qu'un instrument de géostratégie, y compris dans la région. […] Ils y sont venus avec leurs propres objectifs et non pour aider le peuple afghan», a relevé l'ancien Président afghan.

Par ailleurs, il a prôné une coopération plus étroite avec la Russie, pays voisin de l'Afghanistan.

«Les relations avec la Russie sont d'une importance vitale pour nous et, quel que soit le gouvernement en Afghanistan, il doit sauvegarder, promouvoir et renforcer ces relations», a conclu M.Karzaï.

Dossier:
Situation en Afghanistan (730)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
Hamid Karzaї, relations, troupes, géostratégie, terrorisme, violences, hostilités, talibans, Taliban, Sputnik, Washington, Russie, États-Unis, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook