Ecoutez Radio Sputnik
    Iranian President Hassan Rouhani speaks at a news conference near the United Nations General Assembly in the Manhattan borough of New York, U.S., September 22, 2016

    Rohani sur l'Arabie saoudite: «ils veulent masquer leurs défaites»

    © REUTERS / Lucas Jackson
    International
    URL courte
    6411

    L'Arabie saoudite présente l'Iran comme un ennemi parce qu'elle veut faire oublier ses défaites dans la région, a déclaré le président iranien Hassan Rohani.

    Le Président iranien Hassan Rohani a critiqué la politique actuelle de l'Arabie saoudite à l'égard de l'Iran.

    «L'Arabie saoudite a échoué au Qatar, a échoué en Irak, en Syrie et récemment au Liban et a échoué dans tous ces régions. Alors ils veulent masquer leurs défaites», a déclaré Rohani dans une interview diffusée par la télévision iranienne.

    L’Arabie saoudite, puissance régionale sunnite, ne cesse d’accuser l’Iran depuis qu’un missile balistique tiré depuis le sol yéménite et visant l’aéroport de Riyad a été intercepté le 4 novembre au nord-est de la capitale saoudienne. Les autorités saoudiennes ont qualifié ce tir de missile, revendiqué par le mouvement chiite des rebelles houthis, d’«acte d’agression de la part de l’Iran».

    Selon l'Agence de presse saoudienne (SPA), des experts saoudiens estiment que Téhéran serait «lié» à sa fabrication et à la «contrebande» aux rebelles houthis du Yémen. 

    Le porte-parole de la diplomatie iranienne Bahram Ghassemi a qualifié les accusations «d'injustes, irresponsables, destructrices et provocatrices».

    L'Arabie saoudite et l'Iran s'opposent sur plusieurs conflits dans la région, dont les guerres au Yémen et en Syrie, ainsi que sur le dossier libanais.

    Lire aussi:

    L’Iran «paiera un prix que personne n’a jamais payé» s’il attaque les USA, promet Trump
    L'Iran a «confisqué» un pétrolier britannique, des Russes sont à bord - images
    L'Iran publie une vidéo pour contrer les preuves que les USA prétendent avoir quant à la destruction d'un drone
    Tags:
    Hassan Rohani, Arabie Saoudite, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik