International
URL courte
963
S'abonner

Mutaib Ben Abdullah, l'ancien chef de la Garde nationale, a été libéré dans le cadre de l’enquête anticorruption. Une liberté qui a coûté une grosse somme d’argent au prince saoudien prétendant à la couronne.

Arrêté début novembre dans le cadre de la lutte anticorruption, Mutaib ben Abdallah, considérée auparavant comme futur prince héritier, a été relâché après avoir déboursé plus d'un milliard de dollars pour sa libération, apprend-on mercredi de source saoudienne autorisée.

Sa libération, après trois semaines de détention, avait auparavant été annoncée sur Twitter par des membres de la famille royale.

Le responsable saoudien interrogé par Reuters précise que le prince Mutaib, dans l'accord conclu avec les autorités saoudiennes et qualifié d'«acceptable», a reconnu des faits de corruption. Trois autres personnes impliquées dans des affaires de corruption ont également conclu des transactions avec les autorités, précise-t-on encore.

Le prince avait été arrêté avec plusieurs dizaines d'autres dignitaires, de ministres et d'anciens membres du gouvernement soupçonnés de corruption, dans le cadre d'une opération spectaculaire qui a permis au prince héritier Mohammed ben Salman d'étendre son influence.

Mohammed ben Salmane avait également signalé que dans le cadre du règlement extrajudiciaire, le Trésor avait récupéré quelque 100 milliards de dollars.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Tags:
Mohammed ben Salmane Al-Saoud, prince, lutte contre la corruption, corruption, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook