International
URL courte
757
S'abonner

Suite au tir de missile réalisé par Pyongyang dans la nuit de mardi à mercredi, le ministère japonais de la Défense a mis en garde contre les capacités techniques du nouvel engin.

Le missile balistique Hwasong-15, tiré tôt mercredi matin par la Corée du Nord et tombé dans la zone économique exclusive maritime du Japon, peut potentiellement être équipé d'une charge chimique ou biologique, a estimé le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera.

«Nous estimons que le nouveau missile nord-coréen est en mesure de porter non seulement des armes nucléaires mais aussi biologiques et chimiques», a-t-il affirmé s'exprimant devant le parlement.

M. Onodera a ajouté que son ministère, conjointement avec le ministère de l'Environnement, envisageait d'organiser des exercices pour préparer la population à l'éventualité d'une attaque nucléaire, biologique ou chimique.

La Corée du Nord a procédé dans la nuit de mardi à mercredi à un nouveau tir de missile, apparemment de type intercontinental (ICBM), qui s'est abattu près des côtes japonaises. Il s'agit du premier tir de missile nord-coréen depuis la mi-septembre. Il intervient une semaine après la décision de Donald Trump de réinscrire la Corée du Nord sur la liste américaine des pays soutenant le terrorisme, décision qui a ouvert la voie à de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

Lire aussi:

Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
«L’intention était de mettre le feu»: un candidat RN agressé et aspergé d’huile à Arles – vidéo
Euro: le Danois Eriksen perd connaissance en plein match avec la Finlande, la rencontre interrompue - vidéo
Tags:
tir de missiles, Itsunori Onodera, Corée du Nord, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook