International
URL courte
1113
S'abonner

Espérant le règlement prochain de la crise engendrée par la démission surprise du Premier ministre Saad Hariri, le Président libanais a affirmé que ce dernier restera à son poste.

Partir ou rester? Alors que Saad Hariri, qui a «suspendu» sa démission, garde toujours le silence, le Président libanais Michel Aoun affirme dans une interview au quotidien italien La Stampa que le Premier ministre restera «certainement» à son poste.

Aoun ajoute que la crise politique ouverte par la démission inattendue de Hariri pourrait être «définitivement réglée dans les prochains jours».

«Nous venons de terminer les discussions avec toutes les forces politiques, au sein et à l'extérieur du gouvernement. Il y a un large accord», a-t-il déclaré à La Stampa.

Saad Hariri, qui avait annoncé sa démission le 4 novembre dernier depuis l'Arabie saoudite en dénonçant le rôle déstabilisateur de l'Iran et du Hezbollah libanais, a accepté de «suspendre» sa décision après son retour à Beyrouth. Il a conditionné son maintien aux affaires au respect du principe de «distanciation» vis-à-vis des conflits régionaux.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Macron: la France va envoyer le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval au Levant
Tags:
Michel Aoun, Saad Hariri, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik