International
URL courte
170
S'abonner

Les autorités du Kurdistan irakien sont prêtes pour un dialogue avec Bagdad afin de surmonter la crise provoquée par le référendum sur l'indépendance organisé en septembre, a indiqué le service de presse du Président irakien Fouad Massoum.

D'un entretien récent entre le Président irakien Fouad Massoum et le premier ministre du Kurdistan irakien, Netchirvan Barzani, il ressort que les deux parties sont prêtes à dialoguer pour mettre un terme à la crise de leurs relations.

«Le gouvernement de la région du Kurdistan a confirmé sa volonté d'entamer un dialogue sérieux et constructif avec le gouvernement fédéral pour surmonter la crise actuelle, ce qui sera dans l'intérêt de tous les fils du peuple irakien», a indiqué un communiqué du service de presse du Président.

Le Président irakien a également exprimé «sa croyance dans le désir des parties de parvenir à un règlement des différends dans un proche avenir à travers un dialogue complet et constructif».

Lors du référendum organisé le 25 septembre dernier, près de 93% des électeurs se sont prononcés en faveur de l'indépendance du Kurdistan irakien.

Les autorités de Bagdad ont pour leur part qualifié le référendum kurde d'illégal avant de souligner qu'elles ne négocieraient pas avec le gouvernement régional tant que les résultats du vote ne seront pas annulés.

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Les Français pour le passeport vaccinal? «Ils sont terrifiés et prêts à céder leurs libertés individuelles»
Trump en contact avec Poutine le jour de l’assaut du Capitole? Le Kremlin répond à Hillary Clinton
Tags:
Netchirvan Barzani, Fouad Massoum, Kurdistan irakien, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook