International
URL courte
6210
S'abonner

Actuellement, de nombreuses hypothèses ont été proposées à propos du naufrage du sous-marin argentin. Un amiral russe donne la sienne.

Une fuite d’eau de mer faisant entrer du chlore pourrait être la cause de la mort de l’équipage. C’est l’opinion du commandant en chef de Flotte de la Baltique Vladimir Valouïev. Rappelons que lors la dernière transmission, le commandant du sous-marin disparu, le 15 novembre, a signalé une inondation dans le compartiment du moteur diesel et un court-circuit.

«Le chlore pourrait apparaître à la suite d’une voie d’eau de mer à l’intérieur de la coque quand le sous-marin est remonté à profondeur périscopique pour recharger ses batteries. Les batteries auraient pu aussi produire de l’hydrogène qui interagissant avec de l’oxygène forme un mélange explosif. Puis, à cause d’une étincelle, il y a eu une explosion et l’incendie a commencé», a dit l’amiral.

Il a noté que la lutte pour la remontée du sous-marin à la surface aurait a été compliquée par des conditions météo de tempête. Le commandant a décidé de faire surface.

«C’était une décision courageuse, mais dans ces conditions seul un équipage très professionnel pouvait lutter efficacement contre la fumée et l’incendie», a résumé Valouïev.

Un sous-marin de la Marine argentine avec 44 personnes à bord a appareillé de la base militaire d'Ushuaïa, le 11 novembre pour rallier Mar de Plata, son port d’attache.

Lire aussi:

Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Libye: «Sous Kadhafi, les Libyens vivaient mieux que la plupart des Occidentaux»
Tags:
naufrage, sous-marins, Vladimir Valouïev, Argentine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook