International
URL courte
614
S'abonner

Les efforts, plein de bonnes intentions, du fils de Donald Trump, Eric pour tenter de défendre la «blague» sur Pocahontas, n’ont pas eu le résultat escompté. Les internautes ont vite trouvé un prétexte pour critiquer la famille Trump, dénonçant leur racisme et l’ignorance de l’histoire du pays.

Eric Trump, le fils du Président américain, a décidé de défendre son père de nouveau accusé de racisme et d'intolérance, suite à sa «blague» sur Pocahontas, relate le Daily Mail. Cependant, cela a entraîné encore plus de critiques et de sarcasmes de la part des utilisateurs de Twitter.

«L'ironie d'un journaliste d'ABC (filiale de Disney qui a gagné un demi-milliard de dollars pour le film Pocahontas) concluant que le nom est «injurieux», est vraiment étonnant pour moi», indique le message «de discorde» d'Eric Trump sur son compte Twitter.

De nombreux internautes ont accusé le fils aîné de Donald Trump d'ignorer le contexte historique:

«Le contexte est tout, Eric.»

Plusieurs se sont posés des questions sur l'intelligence d'Eric Trump, diplômé à l'université de Georgetown. L'un des internautes s'est demandé s'il était au courant que Pocahontas était une personne réelle:

«​Je suis convaincu qu'Eric Trump ne sait pas que Pocahontas était une personne réelle.»

«Ce n'est pas le nom de Pocahontas qui est injurieux, mais cet âne qui l'emploie pour miner l'autorité d'un sénateur des États-Unis. […], mais essaie de t'acheter du cerveau.»

Un autre internaute a décidé d'expliquer à Eric la différence entre le film et le fait de donner un surnom au sénateur pour la seule raison que «ce film était sur Pocahontas».

«Ce n'est pas de l'ironie. Ça s'appelle «non sequitur». Le film était une dramatisation sur un personnage historique réel. Votre père fanatique utilise ce terme comme une insulte raciste à l'encontre d'un sénateur qui siège», a écrit un autre utilisateur.

«Les choses qu'Eric Trump ne comprend pas: ironie, journalisme, racisme, le film Pocahontas», a commenté Kristy Puchko.

Au cours d'une réception à la Maison-Blanche en l'honneur d'anciens combattants navajo, Donald Trump a fait une remarque ironique sur la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, l'affublant du surnom de Pocahontas.

Lire aussi:

Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Tags:
États-Unis, Eric Trump, Donald Trump, Twitter, Inc, Disney
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook