International
URL courte
Kirkouk, territoire disputé entre Bagdad et Erbil (13)
1119
S'abonner

Le député de l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) au parlement irakien Muhammad Hadji Osman a parlé dans un entretien accordé à Sputnik du principal objectif du groupe militaire de la coalition déployé dans la ville de Kirkouk.

Un groupe de la coalition est arrivé à Kirkouk après une forte insistance des Kurdes et avec l'accord du gouvernement irakien, a déclaré Muhammad Hadji Osman à Sputnik.

«Ce groupe de militaires a été déployé sur la base de Kaiwan. […] Il y a une semaine, nous avons rencontré à Bagdad un haut gradé américain pour lui demander de faire revenir à Kirkouk un groupe de militaires, vu une multitude de violations des droits des Kurdes après les événements du 16 octobre», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter qu'il s'agissait de créer une structure à partir des forces intérieures de Kirkouk qui comprenne aussi une unité kurde pour protéger l'ensemble de la population de la ville contre la tyrannie et l'oppression, ainsi que pour garantir la sécurité et la stabilité dans la province.

«Cette force défendra les droits de la population, tout en s'opposant à la violence et à la cruauté. Après 2003, une force pareille avait déjà existé à Kirkouk et s'était montrée très efficace», a rappelé Muhammad Hadji Osman.

Dossier:
Kirkouk, territoire disputé entre Bagdad et Erbil (13)

Lire aussi:

Les USA renforcent encore leurs sanctions contre la France
Un hélicoptère militaire pris pour cible depuis le sol aux États-Unis
Un garde-pêche de 70 ans roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
Tags:
violations, droits de l’homme, stabilité, sécurité, militaires, groupe, coalition, Union patriotique du Kurdistan (UPK), Sputnik, Muhammad Hadji Osman, Irak, États-Unis, Kirkouk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook