International
URL courte
12314
S'abonner

Trois semaines après le séisme dévastateur de magnitude 7,2 qui a emporté la vie de 445 personnes dans la République islamique, un autre tremblement de terre a frappé le sud-est de l'Iran, menaçant d'importants dégâts.

Un séisme de magnitude 6,0 s'est produit tôt ce vendredi matin dans l'est de l'Iran, près de la ville de Kerman, qui compte plus de 821.000 habitants, a annoncé l'Institut géologique américain (USGS).

La tremblement de terre a été enregistré à 02h32 GMT à 10 kilomètres de profondeur et localisé à 58 km au nord-est de Kerman.

Le Centre sismologique de l'université de Téhéran a pour sa part rapporté, cité par l'AFP, que le séisme avait été suivi de deux autres: l'un de 5,1 et l'autre de 4,0, à 59 kilomètres au nord de Kerman, non loin de la localité de Hojedk.

«Lors d'un entretien téléphonique, le sous-préfet nous a dit que pour l'instant, aucun mort n'a été signalé mais qu'il y a eu des dégâts dans plusieurs villages habités», a déclaré à la télévision d'État Hossein-Ali Mehrabizadeh, un responsable de la cellule de crise de la province de Kerman.

Le 13 novembre, au moins 505 personnes ont été tuées et près de 8.000 autres blessées en Iran dans un puissant séisme, le plus meurtrier qu'ait connu le pays depuis plus de dix ans, selon le dernier bilan fourni par les autorités

Le tremblement de terre d'une magnitude de 7,3 a frappé des villes et des villages dans un secteur montagneux de la province de Kermanshah, frontalière avec l'Irak, surprenant nombre de personnes dans leur sommeil.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Tags:
séisme, USGS (institut de veille géologique américain), Kermanshah, Kerman, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook