International
URL courte
1210
S'abonner

Après deux semaines de recherches infructueuses du sous-marin disparu San Juan, la Marine argentine cesse de rechercher des survivants. L’annonce a provoqué l'effondrement parmi les proches des sous-mariniers, refusant d’admettre la nouvelle.

La Marine argentine a abandonné les recherches pour retrouver d'éventuels survivants du sous-marin militaire San Juan, porté disparu depuis le 15 novembre, mais poursuit les opérations pour retrouver le submersible dans l'Atlantique Sud, a déclaré le porte-parole de la Marine, Enrique Balbi.

Lors d'une conférence de presse à Buenos Aires, Enrique Balbi a annoncé que la phase de «recherche et de secours» était terminée et qu'elle était suivie à présent d'une phase de recherche du sous-marin, probablement à 900 mètres de fond.

«Nous avons dépassé de plus de deux fois le nombre de jours nécessaires pour sauver l'équipage. Malgré tous les efforts déployés, nous n'avons pas réussi à retrouver le sous-marin. Il n'y aura pas de survivants», a déclaré M. Balbi.

«L'espérance de vie est de zéro. Nous sommes au milieu d'une tragédie. L'ambiance au sein de la Marine est à la consternation absolue, angoisse et douleur. Nous avons perdu 44 camarades», a dit à l'AFP un officier de la Marine argentine qui a requis l'anonymat.

Dans la base navale de Mar del Plata, où des proches des 44 marins attendaient un miracle, l'annonce de la Marine a provoqué l'effondrement, certains refusant d'admettre la nouvelle.

«Je continue d'espérer et d'avoir la foi. Notre optimisme est intact, indépendamment de ce qui peut se dire», s'est exclamé Jorge Villareal, père du lieutenant Fernando Villareal.

Le 15 novembre, le commandement de la Marine argentine a perdu le contact avec le sous-marin diesel-électrique ARA San Juan. Il avait quitté le port d'Ushuaia avant de mettre le cap sur Mar del Plata.

44 personnes se trouvaient à bord du sous-marin au lieu des 37 prévues normalement. Les sept personnes «en trop» n'étaient pas des sous-mariniers. On y trouvait notamment deux plongeurs-démineurs du Groupement de plongeurs tactiques (Buzos Tacticos) des forces spéciales de la Marine argentine et un agent de la reconnaissance navale.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Tags:
recherches, sous-mariniers, ARA San Juan (sous-marin), Marine argentine, Argentine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook