International
URL courte
8240
S'abonner

Intervenant en Italie dans le cadre du Dialogue de Rome, Sergueï Lavrov a conditionné le rétablissement de la paix en Méditerranée orientale, comparée à un «magasin de porcelaine après le passage d’un éléphant», au retrait des intrus et au respect des promesses.

Selon le ministre russe des Affaires étrangères, pour rétablir la paix en Méditerranée orientale, il faut surmonter les conséquences des ingérences irresponsables.

«Il est surtout nécessaire de surmonter les conséquences d'une ingérence irresponsable survenue d'abord en Irak sous un prétexte monté de toutes pièces, comme chacun le sait désormais, puis en Libye. Une tentative de faire la même chose a été entreprise en Syrie. En outre, il faut penser à l'avenir, au redressement de l'économie de ces pays qui sont actuellement en ruines», a constaté le ministre.

Selon lui, le Proche-Orient attend de l'aide humanitaire de la part de l'Europe et des promesses tenues de la part des États-Unis. Moscou et Washington se sont plusieurs fois mis d'accord pour coordonner leurs actions, mais à chaque fois, quelque chose empêche les États-Unis d'honorer leurs engagements.

De nouvelles négociations entre les chefs des diplomaties russe et américaine auront lieu la semaine prochaine. Le Département d'État a annoncé que Rex Tillerson espérait rencontrer Sergueï Lavrov à Vienne où un sommet de l'OSCE aurait lieu dans quelques jours.

Lire aussi:

Plusieurs navires en proie aux flammes dans un port iranien - vidéos
La Russie teste un moteur électrique basé sur des technologies jamais utilisées
L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Tags:
retrait, redressement économique, Rex Tillerson, Sergueï Lavrov, États-Unis, Europe, Syrie, Libye, Irak, Proche-Orient
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook