International
URL courte
13352
S'abonner

Les autorités de Crimée estiment que les journalistes américains qui souhaitent couvrir des évènements dans la presqu'île doivent signer un papier dans lequel ils s'engageraient à exercer honnêtement leurs obligations professionnelles.

Le vice-président du parlement criméen, Iefim Fiks, a expliqué lors d'une interview à la radio russe Zvezda la nécessité de faire signer un engagement aux journalistes américains se rendant en mission en Crimée.

«Si des journalistes américains voulaient venir en Crimée, nous leur aurions montré comment vivent les habitants, comment se développe la presqu'île, comme elle construit des écoles et comment les habitants sont heureux, mais à une condition: qu'ils s'engagent à faire savoir tous ces faits aux Américains. Et non pas comme c'est toujours le cas: ils voient une chose, mais ils en racontent une autre. Qu'ils disent tout honnêtement», a souligné le vice-président du parlement criméen, Iefim Fiks.

Auparavant, Iefim Fiks avait affirmé que les représentants des médias américains seraient priés de signer un papier où ils s'engagent à dire rien que la vérité sur la péninsule.

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du Président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par Kiev et ses partenaires occidentaux, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur de la réunification avec la Russie.

Lire aussi:

Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
La plus grande économie d’Europe au seuil d’une puissante vague de faillites
Des chasseurs vénézuéliens Su-30 et F-16 escortent le 2e tanker iranien - vidéo
Tags:
journalistes, vérité, Iefim Fiks, Viktor Ianoukovitch, Sébastopol, Crimée, Kiev, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook