International
URL courte
61043
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov suppose que certains pays de l’Union européenne ont l’intention d’utiliser le projet de partenariat oriental pour atteindre des objectifs antirusses. Toutefois, leurs efforts sont contreproductifs, selon lui.

Certains pays de l'Union européenne entendent utiliser le format du partenariat oriental dans des intentions antirusses, mais cela est voué à l'échec, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

«Nous discernons la volonté qu'ont certains pays-membres de l'Union européenne d'utiliser le partenariat oriental pour servir leurs objectifs antirusses. Ils sont minoritaires mais se conduisent assez agressivement. Cela s'est manifesté y compris dans l'intervention de la Première ministre du Royaume-Uni Theresa May lors du sommet du partenariat oriental qui a eu lieu à Bruxelles il y a quelques jours», a indiqué M.Lavrov.

Selon lui, la grande majorité des membres de l'Union européenne comprennent que cela est voué à l'échec et que faire preuve de leur humeur antirusse dans tous leurs contacts avec les États de la Communauté des États indépendants (CEI) est contre-productif.

«Bien sûr, nous voyons comment se conduisent nos collègues ukrainiens, moldaves et géorgiens. Mais je le répète encore une fois, ils ne parviennent pas et, j'en suis sûr, ne parviendront pas à donner à tout le schéma du partenariat oriental une orientation anti-russe »,a souligné le chef de la diplomatie russe.

Le partenariat oriental est un projet d'intégration mené sous l'égide de l'Union européenne visant au renforcement de la coopération avec plusieurs Républiques anciennement soviétiques et à la convergence de leurs institutions administratives et économiques avec les standards de l'Union européenne. Le partenariat oriental a été lancé en 2009. Les participants de cette initiative sont l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorusse, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
intégration européenne, partenariat, diplomatie, ministre, Union européenne (UE), Theresa May, Sergueï Lavrov, Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie, Royaume-Uni, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook