International
URL courte
13533
S'abonner

La Crimée, et surtout la ville de Sébastopol, ont été samedi l’objet de toutes les attentions d’un avion de reconnaissance américain qui a passé des heures à proximité de la frontière russe en mer Noire.

Un avion de patrouille maritime de la Marine US P-8A Poseidon a effectué samedi un vol le long des frontières russes en mer Noire, ont annoncé les sites internet qui surveillent les déplacements des avions militaires.

L’avion immatriculé 168437 (nom de code PS026), qui décollé de la base aérienne de Sigonella, en Sicile, a volé au sud-ouest de la ville criméenne de Sébastopol pendant plusieurs heures.

L’appareil avait survolé la Grèce et la Bulgarie pour atteindre les frontières russes en mer Noire.

Cette semaine, d’autres avions de reconnaissance américains ont été repérés à proximité des frontières russes en Baltique. Jeudi et vendredi, un avion-espion de l’Armée de l’air américaine RC-135W immatriculé 62-4134, a passé plusieurs heures près des frontières terrestres et maritimes de la région russe de Kaliningrad, enclavée entre la Lituanie et la Pologne. Il avait décollé de la base aérienne britannique de Mildenhall.

Le 30 novembre dernier, un drone stratégique de l’US Air Force, RW-4A Global Hawk, lancé depuis la base en Sicile, a réalisé un vol de reconnaissance sans précédent, long de 12 heures près des régions de Saint-Pétersbourg et de Pskov.


Lire aussi:

Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
Tags:
RQ-4 Global Hawk, avion de reconnaissance, Boeing RC-135W, Boeing P-8 Poseidon, US Air Force, US Navy, Sébastopol, Crimée, mer Noire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook