International
URL courte
Sous-marin disparu en Argentine (50)
7472
S'abonner

L’objet, découvert à 477 mètres de profondeur dans la zone de recherche du sous-marin ARA San Juan, porté disparu le 15 novembre, n’est pas le sous-marin recherché, a affirmé la Marine argentine, se référant aux informations reçues par le bathyscaphe russe télécommandé Pantera Plus.

Dans le cadre d'une opération de recherche du sous-marin argentin ARA San Juan, le bathyscaphe russe télécommandé Pantera Plus a examiné l'objet découvert à 477 mètres de profondeur qui aurait pu éventuellement être le sous-marin recherché.

​«Nous annonçons que l'objet, découvert le 30 novembre à l'aide d'une sonde du navire Victor Angelescu, a été visuellement analysé par le bathyscaphe russe Pantera Plus, avec un résultat négatif. Ce n'est pas un sous-marin», a communiqué la Marine argentine.

Le 15 novembre, le commandement de la Marine argentine a perdu le contact avec le sous-marin diesel-électrique ARA San Juan. Il avait quitté le port d'Ushuaia avant de mettre le cap sur Mar del Plata, à 400 kilomètres au sud de Buenos Aires.

44 personnes se trouvaient à bord du sous-marin au lieu des 37 prévues normalement. Les sept personnes «en trop» n'étaient pas des sous-mariniers. On y trouvait notamment deux plongeurs-démineurs du Groupement de plongeurs tactiques (Buzos Tacticos) des forces spéciales de la Marine argentine et la première femme d'Argentine et d'Amérique latine officier sous-marinier, Eliana Maria Krawczyk, âgée de 35 ans, connue dans son pays comme la «reine des mers».

Dossier:
Sous-marin disparu en Argentine (50)

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
Tags:
recherches, bathyscaphe, sous-marins, ARA San Juan (sous-marin), Argentine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook