International
URL courte
3310112
S'abonner

Les frappes aériennes qu’Israël a menées dans la nuit de vendredi à samedi auraient visé une installation qui a été révélée par des images satellites il y a trois semaines.

Les missiles tirés par l'aviation israélienne en Syrie auraient visé une base militaire iranienne située à 50 km de la frontière israélienne, a annoncé The Times of Israel, se référant à des médias locaux.

Selon le quotidien, les avions israéliens ont tiré cinq missiles et de fortes explosions ont été entendues après l'attaque.

Samedi 2 décembre, les médias syriens officiels ont annoncé que la défense aérienne avait interceptée une attaque israélienne. Une source locale a confirmé à Sputnik que l'attaque avait été menée au sud de Damas.

Les militaires israéliens n'ont pas commenté l'attaque, tandis que Benjamin Netanyahu a publié une déclaration affirmant que Tel Aviv ne tolérerait pas la présence de forces iraniennes en Syrie et ne permettrait pas à Téhéran de se doter de l'arme nucléaire.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
base militaire, frappe aérienne, Benjamin Netanyahu, Téhéran, Israël, Damas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook