International
URL courte
3310112
S'abonner

Les frappes aériennes qu’Israël a menées dans la nuit de vendredi à samedi auraient visé une installation qui a été révélée par des images satellites il y a trois semaines.

Les missiles tirés par l'aviation israélienne en Syrie auraient visé une base militaire iranienne située à 50 km de la frontière israélienne, a annoncé The Times of Israel, se référant à des médias locaux.

Selon le quotidien, les avions israéliens ont tiré cinq missiles et de fortes explosions ont été entendues après l'attaque.

Samedi 2 décembre, les médias syriens officiels ont annoncé que la défense aérienne avait interceptée une attaque israélienne. Une source locale a confirmé à Sputnik que l'attaque avait été menée au sud de Damas.

Les militaires israéliens n'ont pas commenté l'attaque, tandis que Benjamin Netanyahu a publié une déclaration affirmant que Tel Aviv ne tolérerait pas la présence de forces iraniennes en Syrie et ne permettrait pas à Téhéran de se doter de l'arme nucléaire.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Tags:
base militaire, frappe aérienne, Benjamin Netanyahu, Téhéran, Israël, Damas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook