International
URL courte
6102
S'abonner

Selon les estimations des services de renseignement allemands, près de 1.800 personnes résidant dans le pays pourraient un jour commettre un attentat terroriste.

De plus en plus de femmes et d'enfants de membres de Daech combattant en Syrie et en Irak regagnent le sol allemand, ce qui présente une menace à la sécurité nationale, a déclaré Hans-Georg Maassen, directeur d'Office fédéral de protection de la constitution (BfV).

«S'il s'agit de ressortissants allemands, ils ont le droit d'entrer sur le territoire de la République fédérale. Certains enfants ont eu les cerveaux lavés aux soi-disant écoles de Daech, ce qui a contribué à leur radicalisation. Cela nous pose un problème, car ces enfants et ces adolescents peuvent parfois être dangereux», a indiqué M.Maassen dans un entretien accordé à l'agence dpa.

Selon lui, une menace émane également des femmes ayant vécu ses dernières années sur les territoires contrôlés par les djihadistes. «Très souvent elles adoptent des positions radicales et partagent l'idéologie de Daech», a fait savoir le responsable.

Au moins 950 Allemands se sont rendus en Irak et en Syrie pour rejoindre les rangs de Daech, d'après les estimations officielles. Près de 120 d'entre eux ont trouvé la mort dans les combats, alors que quelque 300 sont revenus en Allemagne, qui compte au total environ 1.800 résidents pouvant un jour commettre une attaque terroriste.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
femmes, enfants, terrorisme, sécurité, radicalisation, djihadisme, Office fédéral allemand pour la protection de la Constitution (BfV), Daech, Hans-Georg Maassen, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook