International
URL courte
5331
S'abonner

Des exercices militaires conjoints, organisés par Washington et Séoul, démontrent que les États-Unis sont un «démon nucléaire» qui, par leur politique, frappent «dans un tambour de guerre nucléaire», estime le représentant du ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

Le représentant du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a commenté les exercices militaires conjoints américano-sud-coréens Vigilant Ace, prévus pour la période du 4 au 8 décembre.

«Ce fait démontre clairement qui est le véritable fanatique de guerre nucléaire, un démon nucléaire qui sabote et s'en prend à la paix sur la péninsule coréenne et dans le monde entier», a-t-il ainsi déclaré, cité par des médias nord-coréens.

Selon l'estimation du ministère nord-coréen, en plaçant dans la région des armes nucléaires stratégiques, Washington «entreprend sans-cesse des provocations militaires sans-précédent et amène une situation grave et explosive sur la péninsule coréenne».

D'après le ministère, les États-Unis font tout pour «diaboliser» Pyongyang aux yeux du monde entier en préparant ainsi une «frappe nucléaire préventive».

«La communauté internationale doit distinguer clairement d'où l'on entend frapper le tambour de la guerre nucléaire et mettre toute la responsabilité sur les États-Unis qui détruisent et sabotent la paix non seulement sur la péninsule coréenne mais dans le monde entier», lit-on également.

L'exercice Vigilant Ace impliquant environ 230 avions, dont des chasseurs furtifs F-22 Raptor, débute lundi 4 décembre et dure cinq jours. Samedi, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a accusé l'administration américaine de «vouloir la guerre nucléaire à tout prix» avec cet exercice aérien.
Auparavant, la Corée du Nord avait testé un nouveau missile balistique intercontinental, le Hwasong-15, capable selon Pyongyang de transporter «une ogive lourde extra-large» et de frapper la totalité du territoire continental américain.

Lire aussi:

Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
«Un retrait de la Bundesbank provoquerait l’éclatement de la zone euro», prévient Jacques Sapir
Tags:
exercices militaires, exercices conjoints, nucléaire coréen, programme balistique, conflit, médias, F-22 Raptor, Vigilant Ace (exercices), Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook