Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants

    Les USA rompent tous les liens avec le Pacte mondial sur la migration

    © AP Photo / Gregory Bull
    International
    URL courte
    5161

    Les États-Unis ont mis un terme à leur participation à l'élaboration d'un document international sur les migrants, qui devrait être adopté l'année prochaine. L'information a été confirmée par Rex Tillerson.

    Washington a décidé de se retirer de l'élaboration du document sur les migrants et réfugiés devant être adopté en 2018. L'information a été confirmée dimanche par le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson.

    «Les États-Unis ont pris la décision de mettre fin à leur participation à l'élaboration organisée par l'Onu du Pacte mondial sur la migration», indique une déclaration de Rex Tillerson dont dispose Sputnik.

    L'administration de Barack Obama s'était jointe à la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants adoptée en 2016. Le document proposait un cadre d'action global pour les réfugiés et définissait les mesures en vue de l'adoption d'un pacte mondial sur les réfugiés en 2018.

    «Ce document adopté par les Nations unies en 2016 vise à renforcer la gestion internationale et comprend plusieurs dispositions qui sont incompatibles avec la législation américaine», a souligné Rex Tillerson.

    Il a ajouté que Washington continuerait de déployer ses activités sur plusieurs axes du dossier. «Mais nous ne pouvons pas soutenir sincèrement un processus qui limite le droit souverain des États-Unis à l'application de ses politiques d'immigration et nous déciderons de la meilleure manière de contrôler nos frontières», a-t-il encore fait remarquer.

    Il a assuré que les États-Unis soutenaient la coopération internationale sur les problèmes de la migration. Toutefois, a-t-il noté, «la garantie de la sécurité et de la légitimité de la migration sont avant tout le devoir de pays souverains».

    Les États-Unis se sont déjà retirés de plusieurs engagements pris sous l'administration de Barack Obama et ont ajouté à cette longue liste un nouveau point, cette fois-ci relatif aux migrants et aux réfugiés. Washington a déjà quitté l'Accord de Paris sur le climat et a décidé de retirer le pays de l'Unesco.

    Lire aussi:

    Les USA se retirent d'un pacte mondial sur les migrants et réfugiés
    Ce document «menace le monde entier»: Budapest refuse le Pacte de l’Onu sur les migrations
    Les médias US prédisent le départ de Tillerson du poste de secrétaire d’État des USA
    Tags:
    migration, UNESCO, ONU, Sputnik, Rex Tillerson, Barack Obama, Washington, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik