International
URL courte
5190
S'abonner

Les insurgés houthis auraient pris le contrôle de la capitale yéménite, Sanaa, rapportent les médias locaux.

Les insurgés houthis auraient pris le contrôle de la totalité de Sanaa, capitale du Yémen ravagé par la guerre civile, affirment les médias régionaux.

Ces rapports font suite à l'annonce de la mort de l'ex-Président yéménite Ali Abdallah Saleh, ancien allié des Houthis dans le conflit les opposant aux forces fidèles au Président en fonction Abd Rabbo Mansour Hadi.

Selon certaines informations, le fils aîné de l'ancien dirigeant Ahmad Saleh, considéré jusqu'à présent comme son éventuel successeur, a été arrêté.

Le weekend dernier, le défunt chef d'État avait tendu la main à la coalition adverse dirigée par l'Arabie saoudite, ce qui a été qualifié de «grande trahison» par les Houthis. Des affrontements ont éclaté ensuite dans la capitale Sanaa contrôlée par les forces anti-Hadi.

Des avions de la coalition des pays arabes dirigée par l'Arabie saoudite ont frappé lundi matin les positions des milices houthies à Sanaa pour soutenir Ali Abdallah Saleh.

Précédemment, une source au sein des forces pro-Saleh a affirmé à Sputnik que ces dernières contrôlaient 75% de la capitale yéménite.

Lire aussi:

Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
conflit, milice, Houthis, coalition arabe, Ali Abdallah Saleh, Sanaa, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook