Ecoutez Radio Sputnik
    L'Armée syrienne franchit l'Euphrate non loin de Deir ez-Zor

    Moscou: les milices finissent d'anéantir les terroristes dans la province de Deir ez-Zor

    © Sputnik . Mikhail Alayeddin
    International
    URL courte
    7542

    Les territoires syriens situés à l'est de l'Euphrate seront prochainement complètement libérés des terroristes grâce aux efforts des milices formées par les tribus de l'est de l'Euphrate appuyées par l'aviation russe, d'après le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Les milices formées par les tribus de l'est de l'Euphrate finissent d'anéantir les terroristes de Daech dans l'est de la province syrienne de Deir ez-Zor, a annoncé lundi le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    «Le groupe formé par les milices de l'est de l'Euphrate achève l'opération appelée à écraser Daech dans l'est de la province. L'aviation des Forces aérospatiales russes soutient les milices qui luttent contre Daech. Les activités des volontaires sur la rive Est de l'Euphrate sont coordonnées par l'état-major du groupe russe en Syrie depuis la base aérienne de Hmeimim», a indiqué Evguéni Poplavski, représentant du groupe militaire russe en Syrie.

    D'après le communiqué, le général Poplavski a représenté dimanche les militaires russes à la première réunion du Comité pour la gestion des territoires de l'Est de l'Euphrate. Tenue à Salhiya, à sept km à l'est de Deir ez-Zor, la réunion a rassemblé 23 délégués chargés de défendre les intérêts de tous les groupes ethniques et religieux de la région.

    «Les territoires syriens situés à l'est de l'Euphrate seront prochainement complètement libres des terroristes», a ajouté le Centre.

    Un état-major opérationnel unifié comprenant les représentants des tribus de l'est de l'Euphrate et des conseillers militaires russes a été mis en place à Salhiya. Il est chargé de communiquer avec les milices.

    D'après le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, le Comité pour la gestion des territoires de l'est de l'Euphrate doit y créer des organes du pouvoir, organiser l'acheminement d'aide humanitaire, assurer le retour des réfugiés dans les régions libérées, déminer la zone et rétablir l'infrastructure.

    D'après M.Poplavski, les spécialistes du Centre russe sont prêts à aider le Comité à créér des conditions humanitaires favorables au retour des réfugiés.

    Les Kurdes présents à la réunion ont pour leur part déclaré qu'ils considéraient les régions situées dans l'est de la province de Deir ez-Zor «comme une partie intégrante de la Syrie». Ils se sont dits prêts à garantir la sécurité des militaires russes dans cette région.

    «Le coprésident du Comité, Mahmud Nuri, qui représentait les milices kurdes, a noté que les Kurdes avaient bien combattu contre Daech sous le commandement russe», a annoncé le Centre.

    Lire aussi:

    L’armée syrienne reprend à l’alliance arabo-kurde plusieurs villages à l’est de l’Euphrate
    Nourriture, médicaments, eau potable… l’aide humanitaire russe se poursuit à Deir ez-Zor
    Les forces syriennes confirment avoir libéré Deir ez-Zor
    Tags:
    Daech, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Troupes aérospatiales de Russie, ministère russe de la Défense, Evguéni Poplavski, Euphrate, Deir ez-Zor, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik