Ecoutez Radio Sputnik
    Les ombres de rebelles Houthis portant un drapeau yéménite

    Les insurgés houthis retiennent en otage 41 journalistes dont un pigiste de Sputnik

    © AP Photo / Hani Mohammed
    International
    URL courte
    3310

    Tandis qu'auparavant Sputnik a perdu contact avec son correspondant au Yémen, des sources renseignées affirment qu'il est parmi 41 journalistes retenus en otages par les insurgés houthis.

    Les insurgés houthis retiennent toujours une quarantaine de journalistes dans l'immeuble de la chaîne Yemen Today à Sanaa, ce dans le contexte des tensions qui ne cessent de monter dans la capitale. Le pigiste de Sputnik avec qui l'agence avait perdu contact est parmi les otages.

    «Avec d'autres journalistes, il est retenu par les Houthis dans le bâtiment de la chaîne. Le nombre total d'otages s'élève à 41», a déclaré à Sputnik une source informée.

    Une autre source a confirmé ces informations et a d'ailleurs fourni une liste, en arabe, de 41 journalistes qui se trouvaient dans l'immeuble au moment de la prise d'otages.

    Sputnik ne parvient pas à contacter son correpondant au Yémén depuis plus de 24 heures. Le journaliste ne répond pas aux appels depuis la prise d'assaut du centre de télévision à Sanaa par les insurgés houthis.

    Dimanche, les insurgés houthis ont pris en otage au moins 40 employés de la chaîne Yemen Today, réputée proche du parti de l'ex-Président yéménite Ali Abdallah Saleh, après avoir envahi son siège. Les journalistes ont ensuite annoncé une grève de la faim.

    Plus tôt dans la journée, les Houthis ont annoncé la mort de l'ancien dirigeant et la reprise de la totalité de Sanaa sous leur contrôle. Le Congrès général du peuple yéménite, auquel appartenait M.Saleh, a confirmé la mort de ce dernier.

    Lire aussi:

    Un nouvel incident avec un pétrolier dans le Golfe? Téhéran livre sa version
    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    L’irrésistible hausse du nombre d’agressions: «la France se sud-américanise»
    Tags:
    journalistes, prise d'otages, Houthis, Yemen Today, Sputnik, Sanaa, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik